Le siège de la Fédération d'athlétisme russe
La Fédération d'athlétisme russe est devenu le centre de toutes les attentions | AFP - YURI KADOBNOV

53 agences antidopage favorables à la suspension de la Russie des JO

Publié le , modifié le

L'Inado, une organisation qui regroupe 53 agences antidopage nationales, a réclamé que les athlètes russes soient bannis des Jeux Olympiques de Rio, invoquant la nécessité d'un "message dissuasif fort" aux tricheurs. Une intervention qui arrive alors que l'Agence mondiale antidopage réunit son comité exécutif et son Conseil de fondation, aujourd'hui à Colorado Springs (Etats-Unis), pour étudier notamment le dossier du dopage dans l'athlétisme russe.

"L'Araf (la Fédération russe d'athlétisme) doit être suspendue pour les  Jeux Olympiques d'été de 2016 à Rio. La corruption dans l'athlétisme russe ne  mérite pas moins. L'Araf n'a pas démontré qu'elle pouvait envoyer une équipe  propre aux Jeux", a déclaré le président de l'Inado, David Kenworthy, par  ailleurs président de l'agence antidopage britannique, dans un communiqué. "Un message dissuasif fort doit être envoyé aux fédérations. Elles ne  peuvent pas participer aux plus grandes compétitions quand l'action antidopage  a été intentionnellement subvertie", a-t-il continué, au terme d'une réunion de  l'Inado dans le Colorado. "Les actions de l'Araf, qui a délibérément fait fi des règles du sport, ont  entaché tous les athlètes russes", a-t-il estimé.

AFP