Boasson Hagen 010712
Dernière possibilité pour les finisseurs avant les premières difficultés vosgiennes | AFP

Les jeunes loups sortent les griffes

Publié le , modifié le

Malgré leur jeune âge, Tejay Van Garderen, Edwald Boasson Hagen et Rein Taaramae ont d'ores et déjà confirmé qu'ils n'étaient pas sur cette Grande Boucle pour y faire de la figuration. Leur objectif est évidemment le maillot blanc, voire un peu plus...

Ils sont théoriquement 23 coureurs cette année à pouvoir prétendre au maillot blanc du meilleur jeune du Tour de France. Depuis sa création en 1975, ce prix réservé qui désigne le coureur de moins de 25 ans le mieux classé du général a souvent désigné de futur grand champion à l’instar de Jan Ullrich et Andy Schleck qui détiennent tous deux le record de trois titres. De Francesco Moser en 1975 à Pierre Rolland l’an passé, d’autres grands noms de « la petite reine » ont endossé cette distinction à l’arrivée final, tels que Laurent Fignon en 1983, Greg Lemond en 1984, ou encore Marco Pantani (1994, 1995). Rolland lui, a dépassé l’âge limite de 25 ans, et devra donc viser un autre objectif…

Et lorsque certaines équipes visent soit le maillot jaune, soit des victoires d’étape, d’autres telles que Cofidis convoitent sérieusement ce classement annexe. L’équipe nordiste qui dispute sa 16e Grande Boucle d'affilée entend bien placer au mieux son jeune Estonien Rein Taaramae. "On croit en lui même s’il a eu une approche difficile", explique son plus expérimenté coéquipier, Samuel Dumoulin. "La montagne n’arrive que dans une semaine et il aura de la fraîcheur. Il n’y a pas une grosse concurrence sur ce classement. Il veut aussi faire un bon général. On va l’épauler au mieux pour qu’il atteigne son objectif et celui de l’équipe", a affirmé Dumoulin.

Sept Français concernés

Devenu à 17 ans le plus jeune coureur à intégrer le classement UCI, Taaramae a aujourd’hui 25 ans, et n’aura plus d’autre possibilité par la suite pour revêtir la tunique blanche. On peut lui souhaiter de devenir le cinquième cycliste de l'histoire a réalisé le doublé maillot jaune-maillot blanc la même année comme l'a fait Fignon en 1983, Ullrich en 1997, Contador en 2007 et Schleck en 2010. Mais Taaramae devra batailler avec d'autres jeunes loups, parmi lesquels se trouvent notamment Tejay Van Garderen et Edwald Boasson Hagen. A l’issue du prologue, c’était l’Américain de bientôt 24 ans, qui avait devancé d’une seconde le Norvégien de 25 ans. Et les deux coureurs ont de nouveau démontré toute l’étendue de leur jeune talent en terminant de nouveau dans le groupe de tête.

Les Français sont assurément les plus nombreux à être concernés par ce classement, avec sept coureurs âgés de moins de 25 ans (Anthony Delaplace, Tony Gallopin, Cyril Gautier, Nicolas Edet, Thibaut Pinot, Anthony Roux et Arthur Vichot), mais il semble difficile de les voir rivaliser avec Van Garderen (4e à dix secondes de Cancellara), Boasson Hagen (5e à 11 secondes du premier), et Taaramae (16e à 22). Après la première étape, Arthur Vichot est le mieux classé des jeunes Français. Le coureur de la FDJ est 38e à 34 secondes. Mais lors de la première étape, c'est sans doute Nicolas Edet (Cofidis) qui s'est illustré le plus. De quoi entretenir l'espoir.

Romain Bonte