Les hockeyeurs Bleus ratent les quarts

Publié le , modifié le

Auteur·e : Thierry Tazé-Bernard
Cristobal Huet
Cirstobal Huet face aux Slovaques | AFP - ALEXANDER NEMENOV

Retrouvez l’offre
france tv sport sur

Au terme d'un match complètement fou où ils sont revenus au score à quatre reprises, les Français se sont inclinés (5-4) contre la Slovaquie au championnat du monde. Ce revers empêche la France d'accéder aux quarts de finale de l'épreuve, et donc de lui ouvrir directement les portes des Jeux Olympiques 2014. Le maintien assuré depuis longtemps, les Bleus ont bien failli créer un exploit.

C'était le match le plus important de ce 1er tour du Mondial. Car l'appétit vient en mangeant. Après avoir assuré son maintien de très belle manière en battant notamment la Suisse, l'équipe de France se trouvait en situation de se qualifier pour les quarts de finale. Et qui dit quarts de finale, dit Jeux Olympiques de Sotchi en 2014. Mais pour valider son ticket pour la Russie, il fallait encore battre la Slovaquie, dans ce dernier match de ce 1er tour qui prenait des allures de 8e de finale. Or, depuis 1998 et un match amical, l'équipe de France n'a plus battu cette formation. Mais à Helsinki, la France a montré de telles qualités morales que tout était possible au début du match.

Pourtant, l'entame était clairement à l'avantage des Slovaques, Après seulement 2'36, Bartovic effectuait un beau lancer, et le palet passait sous l'aisselle de Cristobal Huet pour finir au fond des filets. Le portier de l'équipe de France sauvait quelques minutes après son équipe en arrêtant le contre de deux adversaires, seuls. Et alors que les deux premières pénalités tombaient de chaque côté, la Slovaquie en profitait pour doubler la mise sur un retour de Kopecky après un nouvel arrêt de Huet (6'50, 2-0). Les Français avaient le courage et l'avantage de ne pas perdre de temps pour réagir, puisque 21" après, Yorick Treille réduisait le score en déviant un lancer de Rouleau (2-1). Le match s'équilibrait, et le portier slovaque devait réaliser un petit miracle pour éviter l'égalisation (12'05), avant que Teddy Da Costa n'intercepte le palet en zone offensive, avant de feinter son défenseur pour tromper le gardien (15', 2-2).

Plus de quarts depuis 1995

La France devait néanmoins encore courir après le score dans le 2e tiers-temps, les Slovaques profitant d'une deuxième supériorité numérique dans cette période, Handzus déviant un nouveau lancer de Chara juste devant Huet (35'26, 3-2). Juste après, Rouleau se créait une formidable occasion d'égaliser, mais sa tentative finissait sur la barre du but slovaque. Ce n'était que partie remise, puisqu'à la 39e minute, Meunier faisait un bon travail sur le côté droit, temporisait avant de servir en retrait Fleury qui trouvait l'ouverture (19'21, 3-3). Encore une fois, le moral tricolore faisait son oeuvre, mais encore une fois, juste après le début du troisième tiers-temps, la Slovaquie reprenait l'avantage, sur une mésentente en zone offensive entre Bachet et Treille, qui profitait à Radivojevic (40'39, 4-3). Les Bleus ne se décourageaient pas, et après un travail derrière la cage, Roussell était présent pour, dans un angle très fermé, trouver les filets (45'17, 4-4).

Passeur sur le 2e but, Radivojevic réalisait un doublé en profitant d'une nouvelle supériorité numérique slovaque (50'27, 5-4), pour redonner pour la quatrième fois l'avantage aux siens, qui allait s'avérer décisif. Car malgré la sortie de Huet dans les ultimes secondes pour ajouter un joueur dans le champs, la France ne parvenait pas à égaliser une quatrième fois dans ce match. De peu, mais c'est suffisant pour laisser la France aux portes de ces quarts de finale, qu'elle n'a plus atteints depuis 1995.