Les Giants face à Green Bay
Le New Yorkais Ware pris dans la tenaille des Packers Burnett et Williams | AFP - GETTY IMAGES

Les Giants frôlent l'exploit face aux Packers

Publié le , modifié le

Green Bay a bien failli connaître son premier revers de la saison lors de son déplacement à New York, mais un dernier field goal leur a apporté leur 12e victoire cette année, la 18e consécutive, aux dépens des Giants (38-35). Cette 13e journée laisse les 49ers dans le sillage de Green Bay, après leur succès sur Saint-Louis (26-0). Dans l'AFC, les Patriots ont fusillé les Colts (31-24). Houston, vainqueur d'Atlanta (17-10), et Baltimore, à Cleveland (24-10) suivent.

Quatre-vingt- yards de terrain à remonter, moins d'une minute à l'horloge, et une prolongation qui tend les bras. Pour tout match, l'issue était connue d'avance. Mais à l'East Rutherford, avec un Aaron Rodgers à plus de 300 yards de gain à la passe et quatre touchdowns, et Elie Manning à 347 yards pour 3 touchdowns, le challenge valait le coup d'être relevé. Et il l'a été. Le quaterback des Packers a mis la marche avant, avec cinq jeux de passe pour rapprocher ses troupes et permettre à Mason Crosby de tenter, et réussir son field goal qui offrait la victoire à son équipe (38-35). C'est la 12e de la saison, pour toujours aucune défaite, et la 18e consécutive si l'on ajoute les play-offs de la saison dernière. Ce succès donne également à Green Bay le titre de la NFC Nord, puisque dans le même temps, les Lions de Detroit sont allés s'incliner à la Nouvelle-Orléans (31-17). Dans un match en forme de feu d'artifice, où les deux quaterbacks ont rivalisé de passes à longue distance avec succès, le spectacle a été de très haute qualité. "Cela fait partie de ces matches marrants quand cela se finit comme ça", souriait Rodgers à l'issue de la victoire, malgré trois sacks encaissés dans cette rencontre. Malgré ce match de fou et cette très courte défaite contre l'ogre de ces deux dernières saisons, les Giants enregistrent leur quatrième défaite de suite, ce qui rend leur chemin vers les play-offs très incertain.

Les 49ers en play-offs

Toujours dans la NFC, les 49ers ont également gagné le titre de la NFC Ouest. Le premier depuis 2002, ce qui met son coach débutant, Jim Harbaugh, au même niveau que George Seifert (1989) et Steve Mariucci (1997), les seuls à avoir mené la franchise à ce titre lors de leur première année aux commandes. Avec deux petites défaites à leur compteur, ils sont les seuls à s'approcher du rythme des Packers. La venue de Saint-Louis les a placés sur la voie d'un dixième succès, sans le moindre point encaissé contre la formation de Saint-Louis en bien piètre état (2 victoires, 10 défaites).

En d'autres temps, le match entre New England et Indianapolis aurait été marqué par l'opposition entre deux des plus talentueux quaterbacks de la Ligue: Tom Brady et Peyton Manning. Mais ce dernier est blessé, et son équipe est à l'agonie. Le score, à l'avantage des Patriots (31-24), est beaucoup plus serré que la différence qui sépare les deux équipes au classement. En s'inclinant, les Colts ont en effet encaissé une 12e défaite consécutive, et sont toujours sans le moindre succès au compteur. Pour éviter ce zéro pointé, il leur faudra battre soit Baltimore, soit Tennessee, soit Houston ou Jacksonville, leurs quatre derniers adversaires dans cette saison cauchemardesque. A l'opposé, NE empoche son 4e succès consécutif, et poursuit sa route au sommet de la NFC. Mais Houston et Baltimore n'ont pas dit leur dernier mot, comptant également 9 victoires pour 3 défaites après leur succès respectivement sur Atlanta (17-10) et à Cleveland (24-10). Les Texans ont d'ailleurs établi un record pour la franchise en remportant leur sixième victoire consécutive, notamment grâce aux 111 yards de gain en course de Arian Foster. La course a aussi très bien fonctionné à Baltimore, Ray Rice établissant un record dans sa carrière après 204 yards de fain à la course lors de cette victoire chez les Browns.

Lundi soir, San Diego a enfin stoppé sa série noire de six défaites consécutives. Et de quelle manière ! Les Chargers ont en effet balayé Jacksonville (une équipe il est vrai assez faible) 38-14. Le quarterback californien Philip Rivers en répondu aux critiques avec 22 passes complétées sur 28 et 294 yards gagnés.

Résultats de la 13e journée

Buffalo – Tennessee 17-23
Chicago – Kansas City 3-10
Houston – Atlanta 17-10
Miami – Oakland 34-14
Minnesota – Denver 32-35
New England – Indianapolis 31-24
Pittsburgh – Cincinnati 35-7
Tampa Bay – Carolina 19-38
Washington – New York Jets 19-34
Cleveland – Baltimore 10-24
Arizona – Dallas 19-13
New York Giants – Green Bay 35-38
San Francisco – Saint-Louis 26-0
Nouvelle-Orléans – Detroit 31-17
Jacksonville - San Diego 14-38

Thierry Tazé-Bernard @thierrytaze