Cholé Willhelm et Sara Labrousse
L'équipe de France a passé une journée difficile à Shanghai | AFP - DANIEL MIHAILESCU

Les Françaises en demi-teinte derrière la Chine

Publié le , modifié le

La Chine a dominé la 2e journée des Mondiaux en poursuivant sa collecte de titres avec l'or de Qiu Bo et Huo Liang au plongeon 10 m synchro messieurs. La France, a pris part aux éliminatoires du duo technique de natation synchronisée. Sara Labrousse et Chloé Willhelm ont terminé 9es (88,5) ce qui leur ouvre la porte de la finale

Malgré leur qualification, ce dimanche, pour la finale des mondiaux à Shanghai, les deux Bleues n'étaient pas vraiment satisfaites : "On espérait mieux. On est capable de faire un meilleur programme. On va  tout faire pour être mieux classée en finale", a assuré Willhelm, associée  depuis cette année à Labrousse. C'est sous une forte chaleur et beaucoup de vent que les plongeuses Fanny  Bouvet et Marion Farissier, qui ont disputé leur première finale mondiale la  veille au 3 m synchro, ont échoué à passer le cap des séries au 1 m individuel,  une épreuve non olympique, où elles ont fini 24e et 27e.   "J'aurais pu faire beaucoup mieux. Je suis un peu agacée", a dit Bouvet, 17  ans.

Le public, lui, rafraîchi régulièrement par des brumisateurs installés  entre les sièges, n'a pas boudé son plaisir en regardant s'imposer Qui Bo/Huo  Long au 10 m synchro messieurs, une paire constituée il y a seulement 2 mois. La Chine s'avance sereinement vers une rafle inédite des 10 titres en  plongeon. La Russe Natalia Ishchenko a conservé sa couronne en solo technique.

AFP