Les favoris du Tour de France 2014
Chris Froome, Vincenzo Nibali, Nairo Quintana et Alberto Contador | AFP

Zoom sur les favoris du Tour 2014

Publié le , modifié le

Tout laisse à penser que Chris Froome, tenant du titre, se présentera en favori au départ du Tour de France 2014. Mais d'autres prétendants seront aussi ambitieux à Leeds. Revue des plus et des moins de 4 favoris pour ce Tour.

Chris Froome (GBR/Sky), vainqueur en 2013, 2e en 2012

+

La répétition des arrivées au sommet avantage le Britannique, supérieur à ses adversaires sur ce terrain dans les deux éditions précédentes. A commencer par la première en date, la Planche-des-Belles-Filles, où il avait

signé son premier succès d'étape dans le Tour (2012).

-

Le meilleur rouleur (et de loin !) des grimpeurs ne dispose que d'un contre-la-montre en sa faveur. De surcroît, situé à la veille de l'arrivée, quand les facultés de récupération rivalisent avec les qualités spécifiques. Etles pavés, bien sûr, même si le Kényan blanc qui a déjà couru Paris-Roubaix (abandon en 2008) a évidemment les moyens physiques de rivaliser avec les autres grimpeurs...

Nairo Quintana (COL/Movistar), 2e en 2013:

Nairo Quintana
Nairo Quintana

+

Deux ascensions finales dans les Alpes, dont l'une (Risoul) lui rappelle un Tour de l'Avenir victorieux, trois étapes coup sur coup dans les Pyrénées: autant de bonnes nouvelles pour le grimpeur colombien, qui mise sur ses qualités d'endurance pour "digérer" le contre-la-montre de fin de Tour.

-

Une pleine semaine, de tous les dangers, avant d'aborder les premiers reliefs de l'est de la France. Risque de cassures, de bordures, de chutes. Et toujours les pavés...

Vincenzo Nibali (ITA/Astana), 3e en 2012, absent en 2013:

Vincenzo Nibali
Vincenzo Nibali

+

l'Italien, bon grimpeur, grand descendeur, a tout pour s'accommoder des étapes 2014, marquées par l'étalement des difficultés. Adroit et entreprenant, Il peut porter le danger en maints endroits... à condition de trouver des alliés. Quant aux pavés, ils devraient être plutôt à la convenance du Sicilien, habitué à ce terrain en Italie.

-

Surclassé d'homme à homme dans les ascensions finales du Tour 2012, il doit trouver la parade.

Alberto Contador (ESP/Saxo), vainqueur en 2007 et 2009, 4e en 2013:

Alberto Contador
Alberto Contador

+

La variété des terrains qui se prêtent à l'offensive. L'Espagnol, au tempérament de battant, n'a pas son pareil pour "mettre le feu" à la course et utiliser aussi bien les parcours de plaine que de moyenne montagne. Il s'était 

(bien) tiré d'affaire sur les pavés du Tour 2010.

-

La multiplication des arrivées en altitude joue contre lui, au vu de ses performances 2013. A moins que Contador redevienne irrésistible dans les grands cols...

Vidéo : Froome aime le parcours 2014