arc de triomphe tour de france
Les coureurs sur les Champs | JOEL SAGET / AFP

Les Champs-Elysées pour triompher

Publié le , modifié le

La 98e édition de la Grande Boucle prend fin ce dimanche, avec la dernière étape disputée entre Créteil et Paris. Avec 1min 34sec d'avance sur Andy Schleck, Cadel Evans devrait sauf accident triompher. Après trois semaines d'efforts, de coups durs et d'exploits, les rescapés des 3430,5 kilomètres courus sur les routes de l'hexagone (et d'Italie), vont avoir le grand plaisir de terminer un Tour de France sur les Champs-Elysées, une tradition depuis 1975.

Comme les deux précédentes années, Mark Cavendish pourrait bien tirer son épingle du jeu lors de cette ultime étape. Une fois les huit tours du circuit traditionnel de 6 kilomètres, le long des Tuileries et des Champs-Elysées parcourus, il est fort à parier que ce dernier défi se jouera au sprint au bout d'une ligne droite de 400 mètres.

"Au départ de Créteil, nous aurons une pensée pour Laurent Fignon (mort en août dernier, ndlr) qui a été licencié au club local", a commenté Jean-François Pescheux. "En 1989, son duel avec Greg LeMond avait jusqu’au bout maintenu le suspense sur le résultat (8 secondes d'écart à l'arrivée, ndlr). En cette seule occasion, la dernière étape s’est déroulée contre la montre", résume le Directeur adjoint du Tour. "Les autres fois, le final s’est toujours disputé au sprint, sauf à quatre reprises. Les exceptions concernent Alain Meslet en 1977, Bernard Hinault en 1979, Eddy Seigneur en 1994 et Alexandre Vinokourov en 2005. Il est tellement dur de creuser un écart sur cette étape… en restant presque tout le temps en point de mire du peloton", a expliqué M. Pescheux.

Les coureurs s'élanceront donc de Créteil à 14h30 (lancé 14h50), pour dessiner un "huit" dans le val de Marne avant d'entrer dans la capitale. Il restera alors à parcourir encore 58 derniers kilomètres, avec comme chaque année depuis 36 ans, un final sur les Champs-Elysées. A noter que depuis les dix dernières années, seul le Kazakh Alexandre Vinokourov est parvenu à sortir avant le sprint. Depuis deux ans, c'est le Britannique Mark Cavendish qui a toujours eu le dernier mot. Selon l'organisation, l'arrivée finale est prévue vers 17h00, et le très probable premier sacre d'un Australien, celui de Cadel Evans.

Les dix derniers vainqueurs sur les Champs-Élysées:
       2001: Jan Svorada (CZE)
       2002: Robbie McEwen (AUS)
       2003: Jean-Patrick Nazon (FRA)
       2004: Tom Boonen (BEL)
       2005: Alexandre Vinokourov (KAZ)
       2006: Thor Hushovd (NOR)
       2007: Daniele Bennati (ITA)
       2008: Gert Steegmans (BEL)
       2009: Mark Cavendish (GBR)
       2010: Mark Cavendish (GBR)

Romain Bonte