Les Bleus sonnent la cloche

Publié le , modifié le

Auteur·e : Xavier Richard
La joie de Teddy Da Costa
La joie de Teddy Da Costa | ALEXANDER NEMENOV / AFP

Retrouvez l’offre
france tv sport sur

Cela faisait douze ans que la France n'avait plus battu la Suisse. Cette disette a pris fin samedi à Helsinki lors du 1er tour des championnats du monde où les Bleus ont dominé les Suisses 4-2. Dans ce match à haute tension et marqué par plusieurs échauffourées, les Français ont profité d'une supériorité numérique de cinq minutes dans la troisième période pour faire la différence. Grâce à ce succès, le maintien est presque assuré et le rêve olympique intact.

Si on doutait de la motivation et de l'état de forme de Cristobal Huet, ce match contre la Suisse a rassuré tout le monde. Avec quarante et un  arrêts dont certains décisifs au plus fort de la domination helvétique, le portier des Bleus a répondu présent au meilleur moment. Les Français avaient parfaitement entamé la rencontre et menaient 2-0 en début de deuxième période (Auvitu 17:11 et Teddy Da Costa 32:44). Sans briller, ils avaient fait déjouer la Nati. "J'avais demandé à mon équipe de se sacrifier et ils l'ont fait aujourd'hui  dans tous les compartiments du jeu, s'est réjoui Dave Henderson. Nous avons également marqué les premiers et c'était très important".

Mais l'équipe helvétique se réveillaient en encaissant le deuxième but tricolore. Huet avait beau sauver son camp du bout du patin ou détourner sur sa barre, les Suisses recollaient à 2-2. Déjà bouillants, les esprits s'échauffaient. Goran Bezina écopait d'une pénalité de cinq minutes pour une charge très violente sur Anthony Guttig. La France se montrait très opportuniste dans cette phase de "power play" et passait deux buts par Meunier (46:21) et Stéphane Da Costa (47:05).

"Notre période de supériorité numérique a bien marché après que les Suisses soient revenus au score et le match s'est joué là. Notre défense a également joué comme il faut en fin de rencontre. Je suis autant heureux du résultat que de la performance de mon équipe. Je ne peux pas être plus heureux", a résumé l'entraîneur des Bleus. Déjà victorieuse du Kazakhstan 6-3, la France enregistre sa deuxième victoire lors du Mondial, ce qui lui permet de rester dans la course aux quarts de finale.

Pour entrer dans le top 8 mondial, les Bleus doivent absolument remporter leur deux derniers matches de poule contre le Belarus, équipe à leur portée, lundi, et la Slovaquie, beaucoup plus coriace et actuellement 4e du groupe, mardi. De son côté, le Canada, champion olympique en titre, a corrigé le Kazakhstan (8-0) et est assuré de participer aux quarts de finale. Dans l'autre groupe qui se dispute à Stockholm, la Suède a assuré devant son public sa qualification pour la phase finale en dominant l'Italie (4-0). Les Scandinaves sont 2e à égalité de points (15) avec la Russie.