Agnel  Agnel Mallet Stravius
Les habitués du relais Agnel, Mallet et Stravius se retrouvent pour travailler à Dijon | AFP - Peter Parks

Les Bleus entrent dans les Mondiaux à Dijon

Publié le , modifié le

A onze jours du début des championnats du monde pour les courses en bassin à Barcelone, les nageurs français se retrouvent à Dijon pour un stage préparatoire. Arrivé des Etats-Unis où il s'entraîne désormais, Yannick Agnel va retrouver pour la première fois ses anciens coéquipiers, et également son ancien entraîneur, Fabrice Pellerin. Entre travail des relais, derniers réglages et points presse, les 24 sélectionnés (hormis Enzo Via Collet déjà à Barcelone pour préparer le 5km en eau libre) ont une semaine avant de prendre la direction de la Catalogne.

Ce sont les grandes retrouvailles. Depuis les championnats de France à Rennes, les nageurs français ne se sont plus retrouvés au complet. Au mois d'avril, ils étaient adversaires. C'était aussi le cas au gré des compétitions, que ce soit les étapes du Mare Nostrum ou à l'Open de France. A Dijon, pendant une semaine, ils seront partenaires avant de prendre un avion pour Barcelone, lieu des championnats du monde. 

Principale attraction de ce stage: Yannick Agnel. Depuis son départ pour les Etats-Unis et le groupe d'entraînement de Bob Bowman, le double champion olympique n'a plus revu ses partenaires de l'équipe de France. Ni bien évidemment son ancien entraîneur, Fabrice Pellerin, qu'il va croiser à Dijon. Retrouvailles certainement froides entre deux hommes qui ne communiquent plus entre eux après six années de travail en commun. Hier, le nageur a annoncé qu'il s'alignerait finalement sur le 200m nage libre, alors qu'il avait, au mois de mai, exclu les courses individuelles de son programme. Reste qu'il est qualifié sur 100m, épreuve qu'il ne nagera pas. Du coup, Lionel Horter, le Directeur technique national, doit lui trouver un remplaçant. Troisième des championnats de France, Fabien Gilot serait logiquement celui-là. Mais l'expérimenté Marseillais est en lice sur les relais 4x100 et 4x200m nage libre, ce dernier se déroulant au lendemain du 100m nage libre, et il n'a nagé qu'en 50"93 lors de l'Open de France sur cette distance. 4e des France, Amaury Leveaux est une autre option.

Outre l'entraînement individuel, l'entraînement des relais (et donc un choix dans leur composition), et la cohésion de l'ensemble de l'équipe de France, ce stage de Dijon doit donc aider au choix du deuxième nageur tricolore présent sur 100m, aux côtés du champion de France William Meynard. Mais dans les bilans de l'année, les Français sont nettement en retrait des Magnussen, Morozov et autres Adrian.