Relais
Le relais 4x100m quatre nage tricolore. | JAVIER SORIANO / AFP

Un relais en or massif !

Publié le , modifié le

Camille Lacourt, Giacomo Perez-Dortona, Jeremy Stravius et Fabien Gilot ont été sacrés champions du monde du relais 4x100m quatre nages ce dimanche à Barcelone après la disqualification du relais américain. Un véritable exploit.

Que d'émotions! Alors que le relais français pensait avoir réalisé une performance historique en décrochant la première médaille de son histoire sur 4x100m quatre nages après avoir bouclé la course en deuxième position, il a vite réalisé que la performance était encore plus grandiose : le relais américain disqualifié pour un relais trop anticipé, Lacourt, Perez-Dortona, Stravius et Gilot voyaient leur médaille d'argent, décrochée au nez à la barbe de l'Australie, transformée en or. C'est la quatrième médaille dorée raflée par la délégation tricolore, aussi savoureuse qu'inattendue. 

"On visait plutôt le podium"

Aucune nation autre que les Etats-Unis et l'Australie n'avait jamais été championne olympique ou du monde de la spécialité. C'est dire la performance réalisée par ce relais. Parti en dernière position, Fabien Gilot a réussi l'exploit de résister à Magnussen sur le dernier 100 mètres pour décrocher offrir à la France une médaille d'argent qui valait plus que jamais de l'or. "On sentait le coup à l'extérieur se jouer, maintenant de là à gagner, on  visait plutôt le podium, c'est bien", a expliqué Gilot. 

Camille Lacourt, tout juste auréolé sur 50m dos, avait parfaitement lancé ce relais en réalisant sa meilleure performance de l'année sur 100m dos avec un temps de 53'23. La suite allait se poursuivre sur les mêmes bases, avec l'incroyable épilogue que l'on connaît. "Des (soirées) comme ça je les prends toutes les semaines, c'est magique,  a souri Lacourt. C'est génial, encore une fois merci tout le monde, c'est  extraordinaire."

"Un grand bonheur"

"Déjà quand on a vu qu'on était deuxième, on a explosé de joie. (...) On a tous fait un très grand relais. C'est un grand bonheur", a exulté Jérémy Stravius sur France Télévisions. Derrière, c'est le Japon qui profite du faux-pas américain en se frayant une place sur le podium. La France, elle, nage en plein bonheur avec une deuxième médaille d'or en l'espace d'une heure. Une journée démentielle. 

La vidéo du relais : 

Le podium en vidéo :

 

 

 

 

 

Victor Patenôtre