Allyson Felix et Carmelita Jeter
Felix et Jeter, imbattables | AFP - Adrian Dennis

Les Américaines sans égal, les Bleues sans métal

Publié le , modifié le

Sans surprise les Américaines ont remporté le relais 4x100 en devançant leurs éternelles rivales jamaïcaines et les surprenantes Ukrainiennes. Les Françaises (Soumaré, Distel, Jacques-Sébastien et Mang), cinquièmes, n'ont pas démérité mais le niveau était encore un petit peu trop élevé pour espérer décrocher une médaille.

Pas de miracle, pas de regret non plus. Le relais français est à sa place lors de cette finale, la cinquième. Peut-être que, dans un grand jour, les Bleues auraient pu aller chercher Trinidad et Tobago, quatrième, ou même l'Ukraine, troisième, mais pour les deux premières places, inutile de rêver, les USA et la Jamaïque sont actuellement intouchables. Et c'est tout sauf une surprise de voir les Américaines devancer leurs rivales caribéennes sur la plus haute marche du podium. Il faut dire que les filles de l'Oncle Sam avaient aligné la grosse équipe : Knight puis Felix, Myers et Jeter pour conclure. Hormis un mauvais passage de relais, rien ne pouvait entraver la marche victorieuse des Etats-Unis. Malgré une superbe résistance des Jamaïcaines (Fraser-Pryce, Stewart, Simpson et Campbell-Brown), Carmelita Jeter passait avec une bonne longueur d'avance la ligne d'arrivée en 41'56, meilleure performance mondiale et pas si loin du record du monde (41.37) de la RDA, vieux de 26 ans. Deuxième relayeuse, Allyson Felix a remporté sa 4e médaille en Corée du  Sud, la seconde en or après celle avec le relais 4X400 m.

Julien Lamotte