Les 49ers font revivre le passé

Publié le , modifié le

Auteur·e : Thierry Tazé-Bernard
Alex Smith le QB des San Francisco 49ers
Alex Smith (San Francisco 49ers) | AFP - EZRA SHAW

Retrouvez l’offre
france tv sport sur

Cela faisait neuf ans que San Francisco n'avait pas vécu au rythme des play-offs. Et grâce à un touchdown de Vernon Davis à 9 secondes de la fin du match contre les Saints, les 49ers se sont imposés sur le fil (36-32) et peuvent rêver de nouveau d'un sacre, 18 ans après le dernier. Il faudra passer la finale de Conférence NFC face aux Giants ou aux Packers. Dans l'AFC, les Patriots n'ont pas tremblé pour gagner leur ticket aux dépens de Denver (45-10).

Cela faisait très longtemps que les 49ers vivaient avec le poids du passé. Et pour tous les quaterbacks de cette franchise, le poids était énorme. On ne passe pas innocemment après Joe Montana et Steve Young, deux joueurs légendaires. Le premier portait le surnom de "the Catch" (la prise), le second avait pris celui de "The catch II". En permettant à son équipe de retrouver la finale de Conférence, Alex Smith a décroché le surnom de "The grab" (la benne). L'exploit est énorme pour San Francisco, qui rêvait de play-offs sans en voir ni la couleur ni la saveur depuis 9 ans, et qui s'est qualifié pour la finale de la NFC au bout du suspense, à 9 secondes de la fin de la rencontre. Et c'est une passe de 14 yards du N.11 (par ailleurs auteur de 299 yards de gain à la passe et 3 TD) pour Vernon Davis qui a donné la victoire aux Niners alors que les Saints avaient pris l'avantage quelques secondes plus tôt. Et comme Alex Smith était dans un grand jour, il s'est payé le luxe de courir 28 yards pour aller lui-même dans l'en-but. Pour la première fois depuis son 5e titre en 1995, San Francisco peut retrouver le SuperBowl. Mais il faudra encore réaliser un grand exploit.

Dans l'autre match de la nuit, les Patriots n'ont pas tremblé face à Denver. Tom Brady fait déjà partie depuis un bon moment des joueurs de légende encore en activité, et il a montré qu'il était toujours l'un des grands patrons de la Ligue. Le quaterback de New England a envoyé la bagatelle de 6 passes pour touchdowns, avec un total de 363 yards de gain. Tim Tebow et la Tebowmania n'a pas survécu au rouleau compresseur des Patriots, auteurs de leur 9e victoire consécutive.