Patrick Lefevere manager Quick Step 2011
Patrick Lefevere, manager de la Quick Step | AFP - STEPHANE DE SAKUTIN

Lefevere : "Une journée test"

Publié le , modifié le

Largement touchée par les chutes lors de l’étape Carhaix-Cap Fréhel, la formation Quick Step est quelque peu diminuée avant de prendre le départ de la 6e étape. Son manager, Patrick Lefevere, fait un point sur la forme et le moral de ses troupes avant de s’élancer pour 226,5 km entre Dinan et Lisieux.

La journée d’hier a été difficile pour la Quick Step avec cinq chutes au compteur. Comment vont vos coureurs aujourd’hui ?
« Sylvain Chavanel a été blessé à la clavicule mais il va bien. C’est un optimiste de nature. Pour Tom Boonen, c’est déjà plus compliqué. Il est tombé sur la tête, tout son casque était explosé. Du coup, il se plaint plus de maux de tête que de ses autres blessures à l’épaule, au fémur et au dos. Gert Steegmans est, quant à lui, touché à la main. »

Tous vous coureurs seront au départ aujourd’hui, à Dinan ?
« Oui, tout le monde repart. Après, on verra comment ça va se passer car parfois ça peut aller mieux une fois sur le vélo et parfois ça peut être pire. Ca va être un test. »

Malgré toutes ces blessures, le moral reste bon, la motivation intacte ?
« Aujourd’hui, c’est une journée à passer. On va voir comment les coureurs vont réagir. Quand il y a des blessures, des plaies importantes comme ça, il y a des risques d’infection et de fièvre. Du coup, le corps réagit et certains coureurs supportent ça mieux que d’autres. »

Aujourd’hui, c’est une étape longue et destinée aux sprinteurs. Quelle va être la stratégie de votre équipe ?
« Tout d’abord, on va voir comment les coureurs se sentent. Je ne pense pas que la course se termine pas un sprint massif parce qu’il y a des équipes qui ne vont pas vouloir contrôler et qui vont laisser filer l’échappée. Vu le parcours et les conditions, je pense que l’échappée peut aller au bout et on espère qu’un coureur de la Quick Step sera dedans. »

Isabelle Trancoën