Prudhomme, Tour de France
Le directeur du Tour de France Christian Prudhomme | FRANCOIS NASCIMBENI / AFP

Le Tour de France dit non aux équipes nationales

Publié le , modifié le

Les organisateurs du Tour de France ont opposé jeudi un refus à l'hypothèse avancée la veille par la Fédération française de cyclisme d'un retour aux sélections nationales sur la Grande Boucle.

ASO, par la voix de son directeur du cyclisme  Christian Prudhomme, a déclaré être "attachée aux équipes de marque", la formule en vigueur depuis la fin des années 1960. Mercredi, le président de la FFC, David Lappartient, avait prôné un retour aux équipes nationales en présentant "un projet révolutionnaire" rejetant toute nostalgie selon lui. "Je le repète, nous sommes attachés aux équipes de marque", a affirmé le  directeur du Tour, tout en reconnaissant que, par le passé, "Jacques Goddet,  emblématique patron de l'Equipe et du Tour, a proposé en maintes occasions le retour des sélections nationales".

"Il y a aujourd'hui des équipes de marque qui ressemblent à des sélections  nationales, a souligné Christian Prudhomme. Pour moi, le retour des équipes nationales est un peu le serpent de mer. Cela a été formidable mais je ne suis pas convaincu que ce soit une solution d'avenir". Le Tour de France, propriété du groupe de médias français Amaury, est organisé par sa filiale ASO, présidée par Jean-Etienne Amaury et dirigée par Yann Le Moenner.

Vidéo: le président de la FFC veut le retour des équipes nationales

Voir la video

Gilles Gaillard