Daryl Impey
Le Sud-Africain Daryl Impey | Marcel Sanel

Le Tour à plein dans la mondialisation

Publié le , modifié le

C’est un fait avéré. Depuis plusieurs années le cyclisme est devenu un sport planétaire. Preuve à l’appui au départ de ce 100e Tour de France puisque sur 198 coureurs alignés à Porto-Vecchio pas moins de 34 nationalités sont représentées. Si l’Europe a la part belle sur le contingent de coureurs au départ de cette nouvelle Grande Boucle, les cinq continents s’appuient au moins sur un représentant.

En s’amusant à décortiquer le tableau des nationalités on peut déjà s’apercevoir qu’avec 42 représentants (cinq formations tricolores) les Français sont en force pour ce Grand Départ en Corse. Derrière, sur ce podium virtuel, les Espagnols se positionnent au deuxième rang avec pas moins de 27 "coursiers", tandis que l’Italie (18 coureurs) arrache la 3e place aux Pay-Bas (17) pour un représentant de plus.

Mais derrière ces "grands" pays du cyclisme, qui sont tous européens, on peut constater que d’autres nations émergentes pointent le bout de leur nez. Si l’Australie, nation phare du peloton international depuis une dizaine d’années, est bien représentée avec onze coureurs, loin devant les USA (six coureurs), on peut noter que certaines nations plus "exotiques" au monde du vélo, comme le Canada (3), la Nouvelle-Zélande (2), l’Afrique du Sud (1), le Costa Rica (1) ou encore le Japon (1) comptent au moins un pion sur le grand échiquier du Tour.

Neuf champions nationaux dans le peloton

Pour la petite histoire, neuf champions nationaux sur route vont ainsi évoluer sur les routes de France avec Taaramae (Estonie), Arashiro (Japon), Vichot (France), Greipel (Allemagne) Schar, (Suisse), Hoogerland, Sagan (Slovaquie), Kiatkowski (Pologne) et Cavendish (Grande-Bretagne).

Des maillots distinctifs également très présents lors des différents contre-la-montre du parcours puisque pas moins de 12 champions du "chrono" s’alignent en 2013 : Impey (Afrique du Sud), Martin (Allemagne), Sioutsou (Bielorussie), Vandborg (Danemark), Castrojievo (Espagne), Chavanel (France), Smukulis (Lettonie), Boassen Hagen (Norvège), Westra (Pays-Bas), Bodnar (Pologne), Rui Costa (Portugal) et Velits (Slovaquie).

Huit nationalités chez Omega Pharma

Une tendance à la "mondialisation" qui existe plus que jamais dans l’équipe Omega Pharma. L’équipe Belge aligne huit nationalités différentes au sein de son équipe : un Anglais, un Polonais, un Allemand, un Belge, un Hollandais, un Italien, un Slovaque, et deux Français dont Jérôme Pineau et Sylvain Chavanel. Certitude qu’il faut être "polyglotte" pour pouvoir à présent évoluer dans un peloton du Tour de France.

Gilles Gaillard