Le survol de Vonn continue à Beaver Creek

Le survol de Vonn continue à Beaver Creek

Publié le , modifié le

Le super-G féminin de Beaver Creek a été remporté par l'Américaine Lindsey Vonn, la locale de l'épreuve, qui réalise une énorme performance après son triplé à Lake Louise. Elle devance de 0"37 la Suissesse Fabienne Suter et de 0"41 l'Autrichienne Anna Fenninger. Elle accroit bien évidemment son avance aux différents classements de la Coupe du monde. Première Française, Marie Marchand-Arvier finit à la 25e place, devant Marion Rolland 27e.

Une victoire dans le slalom géant de Soelden, et trois autres à Lake Louise (deux descentes et le super-G), Lindsey Vonn est intouchable en ce début de saison. Le super-G de Beaver Creek n'a fait que confirmer sa supériorité actuelle. Après avoir dû abandonner pour la première fois depuis trois ans le grand Globe de Cristal à Maria Riesch la saison dernière, l'Américaine est très motivée à l'idée de revenir sur la première marche. Malgré la procédure de divorce qu'elle a engagée avec son mari Thomas Vonn, qui était en plus de son rôle marital son confident et son entraîneur. Elle s'est placée sur le chemin de la gloire lors des 7 premières courses, au cours desquelles elle a raté la victoire que lors du slalom géant (12e) et du slalom (elle n'a pas pris part) d'Aspen. Pour le reste, elle est redevenue la boulimique des succès. A 27 ans, elle s'est offert sur sa neige du Colorado sa 46e victoire sur le circuit et a du coup rejoint l'Autrichienne Renate Goetschl au rang de troisième femme la plus victorieuse en Coupe du monde.

Jean-Philippe Vulliet (directeur de l'équipe de France dames): "Le résultat d'ensemble est simplement mauvais, même très mauvais. C'est clair qu'on a encore du travail en super-G avant de pouvoir en gagner un mais là, je n'accepte pas une course pareille. Je ne veux pas rentrer dans les cas particuliers mais je n'accepte pas de voir des filles freiner. Je n'ai pas vu cette volonté farouche d'aller vite que doit avoir tout skieur."

"Je me souviendrai de ce jour toute ma vie, a réagi l'Américaine. "Gagner chez moi, c'est indescriptible. J'étais tellement nerveuse et anxieuse au départ, je n'arrivais pas à me calmer, a-t-elle expliqué. Quand je me suis installée dans le portillon, je 'flippais'. Je voulais tellement gagner cette course à domicile, devant mes fans et mes amis, mais je n'avais que cette seule occasion pour le faire. C'était un peu comme aux jeux Olympiques, où on a une seule chance... Je suis presque sortie cinq fois, a-t-elle souligné, mais j'ai essayé de skier de façon agressive, comme à Lake Louise. De mes 46 victoires, c'est certainement celle-là la plus spéciale."

Mancuso renvoyée à près de 1"50

A quelques kilomètres de Vail, où elle est arrivée avec ses parents à 11 ans, la championne olympique en titre de descente a impressionné. Une petite faute dans le haut du parcours, un peu de temps perdu, mais une fin de course idéale, dans le rythme et dans l'offensive, qui lui a permis de gagner une demi-seconde sur Fabienne Suter, meilleur temps jusque-là, pour la reléguer sur la ligne d'arrivée à 37 centièmes. Anna Fenninger, sa première rivale en super-G en ce début de saison, n'a pas pu faire mieux en étant renvoyée à 0"41. Derrière, les écarts sont énormes. Julia Mancuso, vice-championne du monde en titre en super-G, finit à 1"48, en 8e position, l'Autrichienne Elisabeth Goergl en 10e position à 1"66. A noter que la talentueuse Suissesse Lara Gut a raté une porte en haut du parcours, alors que la Suédoise Anja Paerson n'a jamais été dans le rythme et fini à 3" de Lindsey Vonn.

Du côté des Françaises, avec son dossard N.30, Marie Marchand-Arvier réalise la meilleure performance tricolore en s'emparant de la 25e place (à 2"50 de Vonn), Marion Rolland terminant en 27e position.

Réactions

Fabienne Suter (SUI/2e): "J'ai enfin fait une bonne course de bout en bout et je suis très fière de ça. Mon but était de faire un podium et je suis très heureuse de ce résultat. Je ne suis pas loin de Lindsey et, qui sait, la prochaine fois c'est peut-être moi qui serai devant."
Anna Fenninger (AUT/3e): "Malheureusement, c'est toujours sur les plats que je perds du temps sur Lindsey. Je crois que le profil de la piste fait la différence mais je suis sûr que je pourrai battre Lindsey cette saison."
Marie Marchand-Arvier (FRA/25e et première Française: "Ce n'était pas très bien, j'avais l'impression que mon ski ne voulait pas accélérer et je n'arrivais pas à bien me mettre sur la carre. En plus, j'ai fait deux ou trois fautes qui n'ont pas aidé. C'est bien beau de faire des belles courses (ndlr: comme samedi en descente à Lake Louise où elle a pris la 2e place derrière Vonn) mais mon objectif maintenant doit être d'être régulière. Il faut que je réagisse vite."

Classement du super-G

1. Lindsey Vonn (USA) 1:10.68
2. Fabienne Suter (SUI) 1:11.05
3. Anna Fenninger (AUT) 1:11.09
4. Martina Schild (SUI) 1:11.58
5. Andrea Fischbacher (AUT) 1:11.91
6. Fraenzi Aufdenblatten (SUI) 1:11.92
7. Dominique Gisin (SUI) 1:11.93
8. Julia Mancuso (USA) 1:12.16
9. Jessica Lindell-Vikarby (SWE) 1:12.32
10. Elisabeth Goergl (AUT) 1:12.34
11. Tina Weirather (LIE) 1:12.36
. Leanne Smith (USA) 1:12.36
13. Johanna Schnarf (ITA) 1:12.40
14. Tina Maze (SLO) 1:12.59
15. Daniela Merighetti (ITA) 1:12.60
16. Nicole Hosp (AUT) 1:12.62
. Verena Stuffer (ITA) 1:12.62
18. Elena Curtoni (ITA) 1:12.66
19. Lotte Smiseth Sejersted (NOR) 1:12.72
20. Francesca Marsaglia (ITA) 1:12.79
21. Maria Höfl-Riesch (GER) 1:12.97
22. Stefanie Koehle (AUT) 1:13.04
23. Veronique Hronek (GER) 1:13.09
24. Margret Altacher (AUT) 1:13.10
25. Marie Marchand-Arvier (FRA) 1:13.18
26. Kajsa Kling (SWE) 1:13.43
27. Marion Rolland (FRA) 1:13.46
28. Stefanie Moser (AUT) 1:13.47
29. Lucia Recchia (ITA) 1:13.66
30. Stacey Cook (USA) 1:13.68
31. Margot Bailet (FRA) 1:13.91

Thierry Tazé-Bernard @thierrytaze