Alain Bernard crawl Budapest 08 2010
Alain Bernard | AFP - Xavier Marit

Le relais 4x100 m, Muffat et Agnel en course pour le podium

Publié le , modifié le

Les Français engagés dimanche matin ont tous rempli leurs objectifs avec mention spéciale au relais 4x100m nage libre masculin, qualifié avec brio pour la finale. Les deux autres espoirs de médaille de la journée, Yannick Agnel et Camille Muffat, se sont également qualifiés pour leur finale du 400m nage libre en laissant toutefois des impressions bien différentes.

Un relais en pôle

"C'est de bon augure pour ce soir. Je me languis ce soir, il va y avoir une belle bagarre. Je suis sûr qu'on a un relais solide, vivement ce soir", a déclaré Fabien Gilot, le dernier relayeur des Bleus, auteur du meilleur 100m lancé de la matinée en 47"62. Alain Bernard, qui a parfaitement lancé le relais en signant le cinquième meilleur 100m de l'année (48"37), était lui aussi satisfait. Le relais français composé d'Alain Bernard, Jérémy Stravius, William Meynard et Fabien Gilot a réalisé le meilleur temps des séries en 3 minutes 12 secondes et 9 centièmes et se positionne comme un sérieux prétendant au titre mondial ce dimanche vers 13h.

Les Français, dont la composition du relais ne devrait pas changer pour la finale, ont réalisé un meilleur chrono que les Américains (3'13"50), champions du monde et olympiques en titre. Les Russes, champions d'Europe en titre, et les Italiens ont terminé à la troisième place des séries dans le même temps de 3'13"61. Les Australiens ont pris la cinquième place en 3'13"79. "Très bon chrono, ça fait vraiment plaisir. On était concentré, serein de bon matin (...) Ce soir, ce sera une autre paire de manches", a prévenu Bernard en prévision de la bagarre avec Américains qui pourront compter en finale sur les renforts probables de Michael Phelps, Nathan Adrian et Jason Lezak. Le Brésil de Cielo est éliminé.

Agnel se fait peur

Premier des favoris à se jeter à l'eau, Yannick Agnel a laissé une impression mitigée lors des séries du 400m nage libre. Il n'a signé que le sixième temps des séries en 3 minutes 46 secondes et 72 centièmes. Seulement troisième de sa série, Agnel a poussé un grand soupir de soulagement en voyant que son temps suffisait finalement pour accéder à la finale. L'autre Français engagé sur cette distance, Sébastien Rouault, s'est également qualifié en signant le cinquième temps des séries en 3'46"20. Le Chinois Sun Yang, meilleur temps des séries (3'44"87), a confirmé son rang de favori. Le champion du monde allemand Paul Biedermann et le champion olympique sud-coréen Tae-Hwan Park seront également présents dans une finale d'une densité rarement vue.

Muffat convaincante

Reconverti au libre après avoir été une spécialiste du 4 nages, Camille Muffat a été, elle, très convaincante en séries du 400m nage libre en signant le deuxième temps en 4 minutes 5 secondes et 62 centièmes. Elle retrouvera en finale les principales favorites, l'Italienne Federica Pellegrini, championne du monde et meilleur temps des séries (4'04"76), et la Britannique Rebecca Adlington, championne olympique mais seulement septième temps des séries.

Par ailleurs, Florent Manaudou et Frédérick Bousquet se sont qualifiés pour les demi-finales du 50m papillon. Le petit frère de Laure Manaudou a réalisé le troisième chrono des séries en battant son record personnel (23"31). Bousquet signe, lui, le 14e temps. Enfin, Hugues Duboscq s'est aussi qualifié pour les demi-finales du 100m brasse avec le neuvième temps des séries.

Mathieu Baratas