Le parcours du Tour de France 2014
Le parcours du Tour de France 2014 | THOMAS COEX - AFP

Le parcours du Tour de France 2014

Publié le , modifié le

Le parcours du Tour de France 2014 a été dévoilé. Avec un départ de Leeds le 5 juillet et trois étapes en Angleterre avant une étape jonchée de pavés, la Grande Boucle fera la part belle au Nord. Cinq arrivées au sommet et un seul contre-la-montre seront au programme d'un parcours qui promet une nouvelle fois d'avantager les grimpeurs.

D'emblée, Christian Prudhomme a posé le décor: "Après son départ le plus au sud (en Corse, ndlr), le Tour de France va connaître en 2014 son départ le plus au nord (dans le Yorkshire, ndlr)".Entre le 5 et le 27 juillet 2014, les coureurs du Tour de France parcourront 3 656 kilomètres (voir la carte). De Leeds, dans le Yorkshire, à Paris, sur les Champs Elysées, traditionnel théâtre d'une arrivée sublime. Entre temps, il faudra affronter cinq arrivées au sommet (La Planche des belles filles, Chamrousse, Risoul, Pla d'Adet et Hautcam), un contre-la-montre individuel de 54 kilomètres la veille de l'arrivée à Paris et surtout une étape dantesque sur les pavés du nord.

Le détail du parcours en vidéo

Les pavés en hors d'oeuvre

Les premières étapes en Angleterre promettent d'être nerveuses comme l'a annoncé Christian Prudhomme qui pronostique que "le premier maillot jaune du Tour ne devrait pas être un sprinteur". Christian Prudhomme et Amaury Sport Organisation (ASO) ont réservé une surprise de choix aux favoris du prochain Tour de France. A l'instar de ce qu'ils avaient fait en 2010, les dirigeants du Tour de France ont miné le parcours de la cinquième étape entre Ypres et Arenberg (sans la tranchée), le mercredi 9 juillet prochain. Après trois jours en Angleterre et une arrivée à Lille, les coureurs devront affronter quelques secteurs pavés qui ont fait la légende de Paris-Roubaix, notamment les très redoutés secteurs de Mons-en-Pevele et d'Orchies. Au programme, neuf secteurs pavés sur 15,4 kilomètres au total. Si personne ne gagnera le Tour sur cette étape, certains peuvent le perdre. On pense évidemment aux coureurs très légers comme Chris Froome, Nairo Quitana ou Joaquin Rodriguez. Cette cinquième étape sera le clou d'une première semaine où les sprinteurs devraient régner en maîtres.

L'est à l'honneur

L'ouest, grand absent de la prochaine Grande Boucle, c'est l'est de la France qui tire son épingle du jeu. Reims, Nancy, et les Vosges avec Gérardmer et Mulhouse seront au programme de la fin de la première semaine. A Nancy, il sera l'heure de rendre hommage aux victimes de la première guerre mondiale. En outre, un "criterium de la paix" aura lieu le 22 juin, deux semaines avant le départ du Tour, à Sarajevo. Ville origine de la Grande Guerre. Avec des étapes de moyenne montagne dans les Vosges, avec notamment un passage par le Petit Ballon d'Alsace, la direction espère dynamiter la course là on ne l'attend pas forcément. Surtout, la première semaine sera une nouvelle fois le terrain de jeu d'une quantité de coureurs aux profils hétéroclites.

Cinq arrivées au sommet

Pour les favoris, la première explication en montagne aura lieu à La Planche des belles filles lors de l'étape du 14 juillet. Les Tricolores seront forcément de sortie mais chacun se rappellera qu'en 2012, c'est Chris Froome qui s'était imposé dans les Vosges au nez et à la barbe de son leader, Bradley Wiggins. Séduit par cette arrivée aussi dure que grandiose, Christian Prud'homme tente à nouveau l'expérience, pour le plus grand plaisir des amoureux de la Grande Boucle. Hors d'oeuvre à la traversée des Alpes, la Planche des belles filles dégagera une première hiérarchie avant que les arrivées à Chamrousse, théâtre d'un contre-la-montre individuel remporté par Ulrich devant Virenque en 1997, et Risoul ne fasse encore un peu plus le tri entre les prétendants. Pour Risoul, c'est une grande première. La ville des Hautes-Alpes n'avait jamais accueilli une arrivée d'une étape du Tour de France. Très roulante, ces deux ascensions ne seront quoi qu'il arrive pas décisives pour le podium final.

Pour cela, il faudra attendre les Pyrénées. Avec deux arrivées au sommet compliquée, au Pla d'Adet et à Hautacam, les Pyrénées, placées en vertu de l'alternance avec les Alpes, en deuxième position, joueront le rôle de juge de paix. Avec ces deux arrivées, le Tour retrouve deux stations qu'il n'a plus visitées depuis 2005 pour le Pla d'Adet et 2008 pour Hautcam. Si la montagne n'a pas suffit à faire la différence, la direction du Tour a, astucieusement, placé l'unique contre-la-montre de cette édition 2014, la veille de l'arrivée à Paris. Sur les 54 kilomètres entre Bergerac et Périgueux, sur des routes plates comme la main, il faudra avoir conservé un brin de fraîcheur et surtout faire marcher le moteur à plein pour faire la différence. Cinq arrivées au sommet, c'est un record sur la Grande Boucle depuis 2002.

Comme il le réussit depuis plusieurs années, le Tour de France a livré un parcours alliant surprises, traditions et nouveautés intéressantes. Reste aux coureurs à faire le spectacle en juillet prochain sur les routes françaises et étrangères.

Le parcours du Tour de France 2014

Le parcours du Tour de France 2014
Le parcours du Tour de France 2014

Samedi 5 juillet : 1e étape, Leeds – Harrogate (191 km)
Dimanche 6 juillet : 2e étape, York – Sheffield (198 km)
Lundi 7 juillet : 3e étape, Cambridge – Londres (159 km)
Mardi 8 juillet : 4e étape, Le Touquet – Lille (164 km)
Mercredi 9 juillet : 5e étape, Ypres – Arenberg (156 km)
Jeudi 10 juillet : 6e étape, Arras – Reims (194 km)
Vendredi 11 juillet : 7e étape, Epernay – Nancy (233 km)
Samedi 12 juillet : 8e étape, Tomblaine – Gérardmer (161 km)
Dimanche 13 juillet : 9e étape, Gérardmer – Mulhouse (166 km)
Lundi 14 juillet : 10e étape, Mulhouse – La Planche des belles filles (161 km)
Mardi 15 juillet : Repos
Mercredi 16 juillet : 11e étape, Besançon – Oyonnax (186 km)
Jeudi 17 juillet : 12e étape, Bourg-en-Bresse – Saint-Étienne (183 km)
Vendredi 18 juillet : 13e étape, Saint-Étienne – Chamrousse (200 km)
Samedi 19 juillet : 14e étape, Grenoble – Risoul (177 km)
Dimanche 20 juillet : 15e étape, Taillard – Nîmes (222 km)
Lundi 21 juillet : Repos
Mardi 22 juillet : 16e étape, Carcassonne – Bagnères-de-Luchon (237 km)
Mercredi 23 juillet : 17e étape, Saint-Gaudens – Pla d’Adet (125 km)
Jeudi 24 juillet : 18e étape, Pau – Hautacam (145 km)
Vendredi 25 juillet : 19e étape, Maubourguet – Bergerac (208 km)
Samedi 26 juillet : 20e étape, Bergerac – Périgueux (54 km, CLM individuel)
Dimanche 27 juillet : 21e étape, Évry – Paris (136 km)