Manaudou et Bousquet
Florent Manaudou et Frédérick Bousquet | AFP - ANDREAS SOLARO

Le papillon en toute légèreté pour Bousquet et Manaudou

Publié le , modifié le

Qualifiés pour les épreuves du 50 nage libre et du 50 papillon, Florent Manaudou et Frédérick Bousquet abordent ces courses de la même manière. Engagés dès ce matin sur le papillon, les deux hommes veulent s'appuyer dessus pour prendre leurs marques, leur rythme. Mais ils ne font pas une croix sur une médaille pour autant.

Frédérick Bousquet est toujours titulaire du record de France du 50m papillon (22"84). Et à Rennes, aux championnats de France, il est resté devant Florent Manaudou pour valider son ticket pour Barcelone en 23". Pourtant, il dit: "Le 50m papillon, ce n'est pas une course que je maîtrise. Je ne me sens pas papillonneur. Cette course, c'est un coup de poker." Et d'expliquer: "Une mauvaise arrivée peut vous faire passer du podium à la 6e place. Je n'ai pas une maîtrise totale de cette course." Le fait que l'épreuve ne soit pas au programme olympique n'incite pas non plus les nageurs à s'impliquer énormément. Mais le Marseillais a "de réelles ambitions. J'aspire à de bons résultats." Le 50m nage libre, qui débute vendredi avec les séries, n'est pas encore dans son esprit: "Je ne me projette pas encore sur cette course. Je préfère attendre de voir le 50 papillon pour voir comment ça répond."

Même son de cloche chez le champion olympique du 50m nage libre, Florent Manaudou, qui aura un statut bien supérieur à défendre en crawl qu'en "pap". "Je n'ai pas bossé le papillon", lance-t-il. "Le 50 papillon, c'est histoire d'entrer dans la compétition." De là à dire que le Marseillais va se présenter en touriste dimanche, il y a un pas qu'il ne franchit pas. Loin de là. "J'espère entrer en finale. Et je sais que ce sera encore plus serré que sur le 50 libre pour faire une médaille." Battu avec un temps de 23"61 à l'Open de France de Vichy début juillet par le champion du monde en titre, Cesar Cielo (23"15), Manaudou peut rejouer le coup de Londres où, avec la ligne d'eau 7, il avait surpris tout le monde pour devenir champion olympique du 50m nage libre.

Vidéo: bonne entrée en lice de Manaudou