Le Slovaque Pavol Demitra
Pavol Demitra, ici lors de ses adieux à l'équipe de Slovaquie, a trouvé la mort lors d'un accident aérien du 7 septembre à Iaroslavl, en Russie | AFP - Samuel Kubani

Le monde du hockey en deuil après un crash d'avion

Publié le , modifié le

Un avion de ligne s'est écrasé en Russie peu après son décollage de la ville de Iaroslav, et 43 de ses 45 occupants ont péri dans l'accident. Parmi eux, le gardien suédois Stefan Liv, champion olympique et du monde en 2006, l'attaquant slovaque Pavol Demitra, médaille de bronze aux Mondiaux 2003, les Tchèques Josef Vasicek, vainqueur de la Coupe Stanley 2006, Jan Marek et Karel Rachunek, champions du monde 2010.

Cela rappelle l'accident aérien de 1958 qui avait coûté la vie à 21 personnes, dont 7 faisaient partie de l'équipe de football de Manchester United. La tragédie qui s'est déroulée en Russie, à Iaroslavl, à 300km au nord-est de Moscou, a décapité une grande partie de l'équipe locale de hockey-sur-glace, qui se rendait à Minsk, à bord d'un triréacteur Yak-42, pour disputer son premier match de la saison. Sur les 45 passagers, 43 ont trouvé la mort dans ce crash. Le joueur russe Alexandre Galimov, dans un état critique, et un steward, sont les seuls survivants. Parmi les victimes, plusieurs joueurs majeurs du monde du hockey-sur-glace.

Le gardien suédois du Lokomotiv, Stefan Liv (30 ans), avait été champion olympique en 2006 et champion du monde la même année, et comptait plus de 100 sélections après avoir participé à quatre championnats du monde. Le Slovaque Pavol Demitra (36 ans), ancien capitaine de la sélection slovaque, avait effectué une grande partie de sa carrière en NHL dans laquelle il était arrivé en 1993 (Ottawa, St-Louis, Los Angeles, Minnesota, Vancouver), et avait été médaillé de bronze au Championnat du monde 2003. Trois joueurs tchèques étaient également dans l'avion. L'attaquant Josef Vasicek (30 ans) avait remporté la Coupe Stanley en 2006 avec les Carolina Hurricanes, et le titre de champion du monde en 2005. Son compatriote Jan Marek (31 ans) faisait partie de l'équipe championne du monde 2010, et le défenseur Karel Rachunek (32 ans) également champion du monde 2010, avait joué en NHL, à Ottawa, aux New York Rangers, à New Jersey. En Lettonie, c'est un héros national qui a disparu dans ce crash, en la personne de Karlis Skratins, 37 ans, international 87 fois et qui était surnommé l'"homme de fer". Ayant évolué en NHL depuis 1998 sous les couleurs de Nashville, Colorado, Florida et Dallas, il était arrivé dans ce club russe en mai dernier. Dans un pays où le hockey est quasiment une religion, cette disparition a été saluée par le président de la République, Andris Berzins.

Les réactions ont d'ailleurs été nombreuses à travers le monde. "C'est le jour le plus sombre de l'histoire de notre sport", a déclaré le Suisse René Fasel, président de la Fédération internationale de hockey sur glace (IIHF). "Ce n'est pas seulement une tragédie russe. C'est une terrible tragédie pour toute la communauté du hockey sur glace." Star de la sélection russe, Aleksandr Ovechkin n'est pas resté muet: "Je suis sous le choc!!!!! R.I.P (Reposez en paix)", a-t-il écrit sur Twitter, lui qui évolue aux Washington Capitals. "C'est une tragédie nationale. C'est vraiment effrayant", a-t-il déclaré au quotidien Washington Post. "Bien que cela se soit produit à des milliers de kilomètres de nos patinoires, cette tragédie représente une perte catastrophique pour le monde du hockey, et aussi pour celui de la LNH qui a perdu beaucoup de pères, d'enfants, de coéquipiers et d'amis qui ont, à un moment donné, excellé dans notre championnat", a déclaré Gary Bettmann, président de la LNH. Lou Lamoriello, président des New Jersey Devils qui connaissait beaucoup de joueurs d'Iaroslavl et tout l'encadrement technique, était abasourdi: "Rien ne pouvait préparer la communauté du hockey à cette nouvelle dévastatrice. Ce tragique crash aérien nous laisse sans voix". "Je connaissais la moitié de l'équipe. Je n'y croyais pas au début... puis, je me suis senti mal", a déclaré à Newsday le Russe Artem Anisimov, ancien joueur du Lokomotiv évoluant aujourd'hui aux New York Rangers. Deux des joueurs russes décédés, Gennady Churilov et Sergey Ostapchuk, avaient fait leur stage junior au Québec. "Je suis excessivement attristé par cette terrible nouvelle", a déclaré dans un communiqué le commissaire de la Ligue junior majeur du Québec (LHJMQ), Gilles Courteau. L'ancien entraîneur des Flames de Calgary, le Canadien Brad McCrimmon (52 ans), aurait également trouvé la mort: "Nous pensions tous qu'il était invincible", a déclaré le président des Flames, Ken King.

L'appareil qui transportait l'équipe s'est écrasé non loin de l'aéroport Tounochna de Iaroslavl 16h05 heure locale, après avoir échoué à prendre de l'altitude et s'être incliné sur la gauche, a raconté un aiguilleur du ciel à l'antenne de la radio Echo de Moscou. Selon d'autres sources, l'avion, qui ne s'était élevé en bout de piste que de quelques mètres, a heurté une antenne de l'aéroport avant de s'écraser, une partie du fuselage allant dans la Volga. Les services de secours, dont des plongeurs, avaient extrait une trentaine de corps dans la soirée. C'est le deuxième accident aérien très meurtrier cette année en Russie après celui d'un Tupolev-134 qui avait fait 47 morts le 20 juin dernier après avoir tenté d'atterrir par mauvais temps.

Thierry Tazé-Bernard @thierrytaze