Gary Bettman
Gary Bettman, le patron de la NHL, a officiellement annoncé le début du "lock-out" | Bruce Bennett / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP

Le lock-out a officiellement débuté en NHL

Publié le , modifié le

En l'absence d'une nouvelle convention collective, le patron de la Ligue nord-américaine de hockey sur glace (LNH), Gary Bettman, a officiellement annoncé le lock-out, qui équivaut à un arrêt de travail pour les joueurs des trente équipes qui composent la LNH.

Alors que la précédente convention collective, adoptée en 2005, expirait dimanche à minuit (heure de New York, 04h00 GMT), le lock-out a été décrété pour la deuxième fois en huit ans. La Ligue, qui cherche à réduire les coûts salariaux à la demande des propriétaires des 30 franchises, propose de faire baisser de 57 à 46% la part des joueurs dans le partage des recettes. Le syndicat des joueurs (NHLPA) ne veut pas descendre en-dessous des 52,7%.

Aucune négociation n'a eu lieu entre la Ligue et les représentants des joueurs samedi, a précisé le commissaire-adjoint de la LNH, Bill Daly. "On s'est parlé et a décidé qu'il n'y avait aucune raison de procéder à un dernier round de négociations, puisque chacun campait sur ses positions", a-t-il expliqué. "Je suis sûr que nous allons rester en contact dans les jours à venir et que nous allons planifier des réunions si elles peuvent être utiles", a poursuivi M. Daly. 

L'actuelle offre des 30 propriétaires, refusée par les joueurs, devrait être être retirée de la table des négociations et les dirigeants pourraient ensuite durcir leur position.
La saison régulière 2012-2013 ne doit pas débuter avant le 11 octobre et les observateurs estiment que propriétaires et joueurs ont encore deux semaines pour parvenir à un accord pour que la saison se déroule normalement.

Le dernier lock-out avait conduit à l'annulation pure et simple de la saison 2004-05.

AFP