Mondial Tour supporters néerlandais
La joie des supporters néerlandais | AFP

Le départ du Tour entre le jaune et l'orange

Publié le , modifié le

Il est vrai que le jaune est à l'honneur avec ce Tour 2010 qui démarre samedi de Rotterdam. A cette occasion, la ville de Rotterdam s'est parée depuis plusieurs jours de la couleur emblématique du Tour de France: le jaune. Outre des pyramides de géraniums et des massifs de tulipes jaunes un peu partout dans la ville, les célèbres ponts Erasmus et tour Euromast sont éclairées la nuit de la couleur du maillot si célèbre dans le monde.

La ville a également installé le long du Bompjes, avenue qui borde la "nouvelle Meuse", 198 bannières portraits des coureurs qui prendront le départ du Tour de France samedi. Ces bannières ont été préparées sur la base des pré-listes de 15 coureurs que les équipes devaient fournir au printemps. Ce sont donc 330 portraits qui ont été confectionnés !

Mais si le jaune et le drapeau tricolore (Néerlandais et Français) sont à l’affiche, l’orange n’est pas oublié, loin de là… Car si la Grande Boucle va partir, le Mondial de foot est loin d’être terminé. Et si nos Français ont déjà « bâché » depuis longtemps, les Pays-Bas sont toujours dans le coup. Victorieux des Brésiliens 2-1 en quarts de finale, des milliers de maillots orange se sont mis à déferler dans les rues de Rotterdam. L’alcool coule à flot dans tous les pubs de Rotterdam et la nuit risque d’être longue pour les coureurs et les suiveurs du Tour…

Un tour qui démarre samedi avec un parcours de 8,9 kilomètres. Les coureurs auront peu de virages à aborder et pourront exprimer leur pleine puissance sur une ligne droite de deux kilomètres jusqu'à la traversée de la Nouvelle Meuse sur le pont Erasmus, probablement balayé par le vent.

Le maître du contre-la-montre Fabian Cancellara sera le favori de cette épreuve taillée pour les rouleurs puissants. Le Suisse a remporté le dernier prologue organisé sur le Tour de France, en 2007 à Londres, et le contre-la-montre donnant le départ du Tour 2009 à Monaco. Le champion olympique et triple champion du monde du contre-la-montre est "beaucoup plus en confiance que lors du Tour de Suisse", où il avait remporté le prologue devant Roman Kreuziger et Tony Martin.

Alberto Contador, deuxième à Monaco l'an passé et vainqueur du prologue du Dauphiné Libéré, est déjà capable de s'imposer, de même que l'ancien spécialiste de la poursuite Bradley Wiggins, vainqueur du prologue du Tour d'Italie.

Gilles Gaillard