Top 5 ATP Roland-Garros
Le top 5 mondial de l'ATP | AFP

Le baromètre du Top 5

Publié le , modifié le

Novak Djokovic, Rafael Nadal, Roger Federer, Andy Murray et Jo-Wilfried Tsonga. Le Top 5 mondial a rendez-vous Porte d'Auteuil pour les Internationaux de France. Retrouvez tous les jours les principales informations du gratin du tennis.

Djokovic tremble en cinq sets

Quelle lutte ! Face à l’Italien Andrea Seppi (N.22), Novak Djokovic est passé par toutes les couleurs. Mené deux manches à rien il a inversé la tendance sans briller, mais grâce à sa force mentale. Il s’est imposé finalement imposé 4-6 6-7(5) 6-3 7-5 6-3, mais que ce fut dur. Gêné par les conditions de jeu très venteuses, le numéro 1 mondial n’a jamais paru réellement bien en place sur le court. Rien de rassurant alors qu’il atteint les quarts de finale. Son futur adversaire n’est pas encore connu puisque la rencontre entre Tsonga et Wawrinka a été arrêtée dans le cinquième set.

Nadal : « Le mieux de toute mon histoire »

Rafael Nadal est en démonstration. Depuis le début du tournoi, il n’a concédé que 17 jeux, commis 51 fautes directes ( !) seulement. De quoi se réjouir. « C’est le début de tournoi où je me sens le mieux de toute mon histoire à Roland-Garros. Je m’amuse énormément ». Les nouvelles balles utilisées pour l’édition 2012 pourraient être une des raisons de son époustouflant niveau de jeu. Moins dures que l’an passé, elles sont très réactives au lift imprimé par le gaucher espagnol. Toutes les conditions semblent donc réunies pour le pousser vers un septième titre record.

Federer : 32, v’la Roger

Face au lucky looser David Goffin, Roger Federer (N.3) a assuré l’essentiel en se qualifiant pour les quarts de finale des Internationaux de France : 5-7, 7-5, 6-4, 6-2.. Certes, le Suisse à encore cédé un cette en cours de jeu mais il a décroché son ticket pour son 32e quart de finale consécutif en grand chelem. Record absolu, bien sûr. En quart de finale il retrouvera Juan Martin Del Potro ou Tomas Berdych. Les deux hommes ont été interrompus par la nuit à deux sets à un pour l’Argentin 7-6, 1-6, 6-3.

Murray : Contre Gasquet, « je ne serai pas favori »

Andy Murray face à Richard Gasquet, l’affiche n’est pas inédite à la Porte d’Auteuil. En 2010, les deux hommes s’étaient déjà croisés au premier tour. L’Ecossais s’en souvient, il lui avait fallu cinq sets et renverser une situation plus que compromise pour s’imposer 4-6, 6-7(5), 6-4, 6-2, 6-1. A l’époque, Gasquet venait de remporter le tournoi de Nice et avait payé l’accumulation de match pour conclure la rencontre. Fort de cet antécédent, et de la défaite qu’il a enregistrée face au Biterrois à Rome il y a deux semaines, Murray reste prudent. Poussant même jusqu’à annoncer son adversaire comme « favori » du match. « Mon dos va mieux aujourd’hui qu’à Rome, mais je ne pense pas que je serai favori pour autant. Gasquet a fait un bon come-back face à Haas, la terre battue est sa meilleure surface et il aura le public avec lui. » 

Tsonga interrompu par la nuit

Alors qu'il était engagé dans le cinquième set face à Stanislas Wrawinka, Jo-Wilfried Tsonga a été arrêté par l'absence de luminosité. Les organisateurs du tournoi ont décidé de suspendre le match aux alentours de 21h40. La rencontre a été arrêtée à 6-4, 7-6, 3-6, 3-6, 4-2. La rencontre s'est deroulé en deux étapes et on a vu deux visages au numéro un tricolore. Le premier, conquérant, a dominé les deux premiers sets en s'imposant sur ses temps forts. Les deux premières manches sont tombées dans sa besace grâce à une meilleure gestion des points importants. La suite a été plus compliquée. En même temps que son adversaire s'est reveillé, Tsonga a manqué de conviction pour imposer son jeu. Son engagement a diminué en même temps que la luminosité sur le court. Il devra revenir lundi pour en découdre. En espérant prendre sa revanche sur l'année dernière où le Suisse l'avait éliminé au 3e tour.