Top 5 ATP Roland-Garros
Le top 5 mondial de l'ATP | AFP

Le baromètre du Top 5

Publié le , modifié le

Novak Djokovic, Rafael Nadal, Roger Federer, Andy Murray et Jo-Wilfried Tsonga. Le Top 5 mondial a rendez-vous Porte d'Auteuil pour les Internationaux de France. Retrouvez tous les jours les principales informations du gratin du tennis.

Djokovic face à un gaucher

Programmé en quatrième rotation sur le court Suzanne-Lenglen, Novak Djokovic a dû longuement patienter avant de défier Nicolas Devilder, en raison du long match entre Simon et Wawrinka. Pour la première fois sur ce tournoi, le Serbe affrontait un gaucher, mais ni cette particularité ni le retard, ni même le soleil déclinant ne l'ont perturbé. Jamais éliminé au 3e tour à Roland-Garros depuis à 2009, et un match contre Philipp Kohlschreiber, le N.1 mondial a juste eu connu un premier jeu difficile, devant lutter pour conserver son engagement durant un jeu qui aura duré neuf minutes. Pour le reste, le Serbe a appuyé sur le champignon, ne faisant qu'une bouchée du 286e joueur à l'ATP. Un peu plus de 1h45 pour plier l'affaire, et s'apprêter, sans avoir concéder le moindre set, à affronter l'Italien Andreas Seppi (N.22). Pour l'instant, tous les voyants sont au vert.

Nadal discret

A deux jours de son anniversaire et à la veille d'un 3e tour contre Eduardo Schwank, Rafael Nadal n'a pas prévu de venir aujourd'hui à Roland-Garros. S'il n'a pas programmé de séance sur les courts de la Porte-d'Auteuil, ce n'est pas pour autant qu'il sera inactif. "Il est certain que je peux améliorer un certain nombre de choses, d'abord le service", disait-il hier après sa victoire sur Denis Istomin en trois manches. Et lorsque le Majorquin veut travailler, il y passe du temps. "Ce qui est important, c'est de passer au troisième tour puis fêter son anniversaire à Paris et pas à Majorque", glisse-t-il avant de fêter ses 26 ans, comme un avertissement pour l'Argentin. Le sextuple vainqueur de Roland-Garros reste concentré sur son objectif: le record avec 7 sacres pour effacer des tablettes Bjorn Borg.

Federer pas si serein

Roger Federer n'avait jamais cédé un set face à Nicolas Mahut. C'est arrivé pour la première fois sur le court Central, en cette 6e journée des Internationaux de France, et aurait même pu être poussé à en perdre un deuxième. C'est la deuxième fois cette année que le Suisse perd un set. Pas vraiment à l'aise face aux attaques incessantes du Français, Roger Federer n'a pas affiché sa sérénité habituelle. Dans le quatrième set, il a même perdu son service après avoir fait le break au 7e jeu, faute qu'il ne fait que rarement. Et désormais, il doit faire face à la révélation du tableau masculin, le jeune Belge David Goffin. Premier lucky-loser à atteindre les 8e de finale d'un Grand Chelem depuis 1995, le joueur de 21 ans sera-t-il impressionné ou jouera-t-il encore sans complexe ? Alors qu'on lui rapportait que le Belge avait déclaré qu'il était son idole, le Suisse a souri et répondu: "Ce n'est pas la première fois que cela m'arrive, et c'est toujours étrange". Une chose est sûre, Roger Federer ne sera pas en terrain connu, même s'il a avoué avoir vu une partie de son match contre Arnaud Clément.

Murray en récupération active

Après avoir souffert sur le terrain et au niveau de son dos contre Jarkko Nieminen hier, Andy Murray bénéficie d'une journée de repos qui pourrait être salutaire. "Mon kiné est un des meilleurs, je n'ai aucun doute là-dessus", affirme-t-il avec confiance. Une partie du travail de la journée sera donc axée sur la récupération, pour éviter les courbatures ressenties durant son match et qui ne doivent pas manquer, et faire disparaître cette contracture musculaire. "C'est comme un spasme dans le dos. N'importe qui peut souffrir de cela à n'importe quel moment. Moi, je n'ai pas eu de problème de dos depuis quelques mois", expliquait-il, affirmant n'avoir resssenti lors de son échauffement matinal. Pour "décrasser" la machine, l'Ecossais a aussi prévu une heure sur les courts de Roland-Garros, à 14h, sur le N.4.

Tsonga sérieux pour tripler

Pour le troisième jour de suite, Jo-Wilfried Tsonga a pris la raquette et a disputé un match à Roland-Garros. Après son 2e tour joué en deux tours contre Stebe, il disputait son 3e tour contre Fabio Fognini. Un homme qu'il avait battu lors de leur seul duel passé (Montréal en 2011), et qu'il a encore dominé cette fois. Malgré un break concédé d'entrée, il est parvenu à conserver sa concentration et le fil de son match face à un Italien talentueux, mais dont le jeu épouse les contours des montagnes russes. Après avoir été très peu concentré dans la première partie de son match contre Stebe (arrêté par la pluie mercredi), il a retrouvé le chemin de la sérénité. S'il n'a pas toujours conservé son break d'avance, notamment aux 2e et 3e sets, et connu quelques soubresauts, le Manceau a rempli avec sérieux sa mission en trois manches. Et il a gagné le droit de se reposer une journée, sans avoir puisé dans ses réserves sur le court Philippe-Chatrier aujourd'hui. Et comme son prochain adversaire aura passé bien plus de temps que lui sur le court lors de ce 3e tour (Wawrinka ou Simon), sa cote grimpe, même si les 8e de finale, c'est son meilleur résultat à Paris.