Vincent Lavenu
Vincent Lavenu | AFP-Franck Fife

Lavenu : « On va courir deux lièvres »

Publié le , modifié le

En manque de victoire depuis le début de la saison, AG2R-La Mondiale est en quête de rédemption sur le Tour de France. Pour Vincent Lavenu, c’est essentiellement « une question de confiance ». Entre le général pour Péraud et Roche, et les envies de victoire, les motifs d’espoirs sont eux bien présents.

 

Q : Vincent, qu’attendez-vous de ce 99e Tour de France chez AG2R-La Mondiale ?
R : « Le Tour de France est une épreuve tellement important pour une équipe, Française ou étrangère, qu’on se doit de briller. Les coureurs en ont rêvé toute l’année, ils se sont battus pour la sélection, ils connaissent l’enjeu. Donc l’objectif c’est de remporter une victoire d’étape. Tout le monde dit la même chose parce que c’est une reconnaissance énorme. On se bat tous pour ça. On a aussi des coureurs capables de faire un bon classement général. Peraud a fait neuf l’an dernier. Roche a déjà fait sept d’une Vuelta. On ne se battra pas pour le podium mais on sera dans le coup pour faire huitième ou neuvième. On va donc courir les deux lièvres. Tout le monde aura sa chance chez moi  pour remporter une étape. »

Q : Le début de saison a été très compliqué, que s’est-il passé ?
R : « On a perdu notre confiance dès le début de l’année et on a eu du mal à la retrouver. Ce n’est pas la valeur de l’équipe qui est à remettre en cause car ces mêmes coureurs ont fait des choses très bonnes par le passé. On n’a pas trouvé la bonne dynamique en début de saison malgré un gros travail et des stages importants. C’était délicat. »

Q : Finalement, la libération est venue de Sébastien Hinault
R : « On a beaucoup travaillé entre nous pour sortir de cette situation et on a été délivré par la victoire de Sébastien Hinault. Que ce soit, l’ancêtre, l’ancien qui libère l’équipe, c’était symbolique. Ça a détendu un petit peu tout le monde dans l’équipe et depuis on a retrouvé un parcours un peu plus normal, même si on est toujours en dette de victoire. Bien sûr, il nous manque encore cette belle victoire mais j’espère que c’est pour le Tour, pour qu’on retrouve nos sensations d’il y a deux ans avec le beau succès de Christophe Riblon. »