Vincent Lavenu (AG2R La Mondiale)
Vincent Lavenu (AG2R La Mondiale) | DR

Lavenu : "Christophe Riblon voulait conjurer le sort"

Publié le , modifié le

Vincent Lavenu était en larmes, la veille, après l’abandon de son leader Jean-Christophe Péraud. Après la victoire de Christophe Riblon en haut de l’Alpe d’Huez, le manager de l’équipe AG2R avait retrouvé le sourire. Il revient sur 24 heures ou se sont mêlés tous les sentiments.

"C’est un antagonisme incroyable entre la journée d’hier et celle d’aujourd’hui", explique Lavenu sur la ligne d’arrivée. "On n’osait pas le rêver. J’étais certain que ce coup du sort de mercredi allait redonner des ailes à nos coureurs. J’étais certain mais de là à penser à gagner à l’Alpe ce n’était pas évident", confie le patron des AG2R.

Vincent Lavenu qui reconnaît y avoir toujours cru pendant l’étape quand Christophe Riblon s’est retrouvé à l’avant. "Je sais que quand Christophe Riblon est au devant de la course il ne lâche rien. Il s’est accroché. Il avait la rage".

Lavenu : "Un Tour réussi pour AG2R"

"Après l’abandon de Jean-Christophe mercredi soir, nous étions déçus et tristes mais pas abattus", insiste-t-il. "Je pense que l’envie de conjurer le sort nous a poussé tous ensemble et je crois que le briefing de Julien Jurdie (ndlr : directeur sportif de l’équipe) ce matin dans le bus a été déterminant comme il sait le faire à chaque fois".

Un "Tour réussi" pour Lavenu malgré la déception concernant le classement général. "Une victoire d’étape à l’Alpe d’Huez, c’est vraiment exceptionnel pour nous. Cela efface tout. L’équipe AG2R a déjà réussi son Tour 2013".

Vidéo: le bonheur de Lavenu

Gilles Gaillard