jalabert
Laurent Jalabert | JOHN THYS / AFP

Laurent Jalabert: "Evans sera à l’heure"

Publié le , modifié le

Vainqueur de quatre étapes sur la Grande Boucle, quatrième en 1995, et meilleur grimpeur en 2001 et 2002, Laurent Jalabert nous donne son sentiment sur cette 9e édition du Tour de France qui débute ce samedi. Le vainqueur de la Vuelta 1995 nous explique notamment que Cadel Evans sera prêt pour défendre son titre, et que certains Français dont Thomas Voeckler, devraient animer les trois semaines de compétition.

Que pensez-vous de ce tracé 2012 ?
LJ - C’est un tracé que je trouve assez intéressant, on est retourné un peu quelques années en arrière avec une proportion de contre-la-montres plus importante. Cela favorise les rouleurs, mais cela va aussi inciter les grimpeurs à sortir de leur réserve plus tôt. On était un peu déçu l’an dernier, il y avait beaucoup d’opportunité pour eux de creuser des écarts en montagne et ils se sont beaucoup neutralisés. Si ils partent dans l’idée de suivre, dans le contre-la-montre ils vont prendre cher, et du coup ils ne seront pas sur le podium à Paris. Cela les oblige quand même à attaquer. Donc sous cet aspect là, je trouve que ce tracé est bien pensé. Après, il y a des nouveautés, des montées inédites. Avec des ascensions comme La Planche des Belles filles (étape 7), le Grand Colombier (étape 10), on a des attractions, on va suivre ça avec intérêt.

Est-ce que ce prologue va donner une tendance pour la suite de ce Tour ?
LJ – C’est toujours intéressant de voir comment se passe un prologue, mais ce n’est que le premier jour. Donc c’est une prise de contact, une prise de position au départ, mais les valeurs du départ ne sont pas toujours les mêmes à l’arrivée. Pour gagner sur le Tour, il faut avant tout être régulier, et être très fort lors de la dernière semaine.

Thomas va nous faire « une Voeckler » !

Et selon vous, quel coureur possède toutes ces qualités ?
LJ – Je pense que Cadel Evans sera à l’heure. Il sera à l’heure car il ne s’est pas affolé, il a fait une belle saison et monte en puissance. Bradley Wiggins a été très fort, mais la question que tout le monde se pose, c’est de savoir si il va pouvoir soutenir ce rythme durant trois semaines. C’est une inconnue, et personne ne peut y répondre tant qu’on ne l’a pas vu. A priori, il en est capable, mais ce serait énorme. Derrière, il y a le retour de Valverde, des garçons comme Nibali, Hesjedal, … Van den Broeck qui est assez complet peut être dans le jeu. Il y a de beaux coureurs.

Voyez-vous un Français terminer dans le Top 10 ?
LJ – Je pense que Thomas Voeckler finira bien. Je pense que si sa blessure était sérieuse, il ne serait pas au départ. C’est un gars suffisamment honnête pour ne pas prendre la place d’un autre. Il ne serait pas venu si c’était vraiment grave. Il risque d’être un peu court au début, on ne va pas trop se méfier de lui et puis comme un petit diable, il sortira de sa petite boîte quand on ne l’attendra pas. Thomas va nous faire « une Voeckler » ! Je suis sûr qu’il aura du jus la dernière semaine. Sylvain Chavanel est bien et sera très bon aussi.

Que pensez-vous de Pierre Rolland ?
LJ – J’espère que Pierre Rolland sera au rendez-vous. On ne sait pas trop quoi penser, car finalement il avait l’air pas mal sur le Dauphiné mais comme beaucoup de coureurs sont les yeux rivés uniquement sur le Tour, on ne sait pas vraiment à quel niveau ils se situent. A priori, cela devrait marcher pour lui, comme pour Jérôme Coppel, Tony Gallopin, Thibault Pinot sera une belle attraction, donc il y a de quoi faire avec tous ces Français !

Romain Bonte