L'application qui vous permet d'éviter l'embouteillage de joggeurs

Publié le , modifié le

Auteur·e : Antoine Limoge
Footing

Retrouvez l’offre
france tv sport sur

En pleine pandémie de Covid-19, la pratique du sport est grandement chamboulée notamment en raison des mesures de distanciation sociale. Alors pour éviter de se retrouver encerclé lors de son jogging ou pendant une activité physique en plein air, une application a LA solution. Elle détermine les endroits les plus empruntés par les sportifs. Et permet donc de les éviter.

Confinement oblige, certains sports sont aujourd'hui mis au placard tandis que d'autres ont explosé. C'est notamment le cas de la course à pied qui connait un véritable boum, alimentant de nombreuses polémiques. On voit fleurir un nombre incalculable de sportifs en herbe faisant leurs joggings dans les rues françaises. Le problème de la distanciation sociale a souvent été mis en avant du fait de la proximité de tous ces coureurs. Mais alors que le déconfinement a débuté depuis bientôt une semaine, une application donne la possibilité de courir en croisant le moins de personnes possibles, et ça marche !

Des "cartes de chaleur" comme guide lors de son activité physique 

L'application Suunto, créé en 2011, dispose donc d'une fonctionnalité "cartes de chaleur" qui permet de déterminer tout simplement les chemins et routes les plus empruntés à proximité de votre localisation. Il en existe de nombreuses cartes, chacune varie en fonction du sport pratiqué. L'appli regroupe 16 activités physiques allant du jogging au cyclisme en passant par le trail ou encore le VTT. Mais alors comment savoir réellement s'il y a du monde sur votre trajet ? La réponse est simple : lorsqu'un utilisateur de l'application renseigne son itinéraire de course ou autres pratiques sportives parmi les 16 proposées, celui-ci est enregistré directement dans la base de données. Et toutes ces informations ainsi collectées sont conservées depuis la création de l'application pour que ces cartes de chaleur soient constamment mises à jour.

Carte de chaleur correspondant au running à Paris
Carte de chaleur correspondant au running à Paris

Avec 575 000 utilisateurs, elle permet d'être plutôt représentative et fiable. Leur base de données permet chaque année de rendre plus en plus précise les "cartes de chaleur". Cette fonctionnalité a d'ailleurs toujours existé et n'est pas issue de la crise du Covid-19. Au départ, le but était justement d'informer sur les parcours les plus fréquentés, souvent les plus intéressants à faire, permettant donc aux sportifs, en tout genre, de choisir en connaissance de cause leur itinéraire du jour. Mais l'actualité requiert de limiter les rencontres, enjeu principal pour empêcher la propagation du virus. Il suffit désormais d'utiliser ces cartes de chaleur "à l'envers", comme l'explique Noémie Le Govic, responsable marketing de l'application, afin de privilégier les parcours les moins fréquentés. De plus, si vous possédez la montre connectée, elles sont directement visibles et s'actualisent en temps réel, pendant la pratique de votre activité, en fonction de votre position. 

Les utilisateurs s'adaptent-ils à cette nouvelle lecture des cartes ? 

Les utilisateurs de Suunto sont donc habitués à se servir de ces cartes dans leur routine sportive. Mais alors comment font-ils depuis que le déconfinement a été acté ? Ont-ils modifié leurs habitudes ? C'est plutôt mitigé, surtout en fonction de leur lieu d'habitation. En effet, on constate que pour les personnes domiciliées dans des zones urbaines, l'adaptation est nécessaire. C'est le cas d'Elodie, habitante de la région parisienne qui désormais fait très attention aux endroits à forte affluence. Elle a trouvé la technique pour ne pas trop modifier ses habitudes tout en faisant attention aux règles de distanciation sociale. "Je regarde les bons itinéraires, donc ceux plus empruntés, mais je cours dans les rues parallèles à ce parcours. Comme ça il y a moins de monde et je ne bouscule pas trop mes habitudes" nous raconte-t-elle. Un bon moyen pour elle de ne pas se retrouver dans les embouteillages de joggeurs. 

La carte du cyclisme sur route en France
La carte du cyclisme sur route en France

Pour certains, l'utilisation de l'application n'a pas bougé malgré la crise actuelle. Quentin trouve que "c'est une réflexion par l'absurde". Pour cet analyste financier de Lyon, ses plans ne vont pas évoluer et il va continuer d'emprunter les chemins les plus fréquentés qu'il juge comme "les plus sympathiques à faire". Quant à Romain, adepte de l'application depuis ses débuts, il ne changera pas drastiquement sa manière de faire du sport mais des petites adaptations sont nécessaires.

"J'aime être libre et m'évader quand je fais mon sport, nous confie le responsable commercial de 27 ans qui traverse les routes du Gard, j'ai toujours réalisé une pratique en solitaire et surtout dans des endroits peu fréquentés donc je vais continuer. J'aime être tranquille. Encore plus dans cette période anxiogène, je préfère ne pas voir des tas de gens portant des masques". Le jeune homme a quand même décidé de lâcher son vélo de route pour passer au VTT. Ainsi, il peut désormais découvrir des chemins encore moins visités. Pour tous ceux qui stressent d'être contaminés, il y a donc une possibilité de ne pas rencontrer la foule...

Antoine Limoge