L'Allemande Rebensburg s'impose

L'Allemande Rebensburg s'impose

Publié le , modifié le

Le cirque blanc est reparti et les Tricolores sont déjà sur des bases intéressantes. Lors du premier Géant de la saison, Tessa Worley et Anémone Marmottan ont terminé respectivement aux 8e et 9e places. La course est remportée par la championne olympique allemande Viktoria Rebensburg devant une autre allemande, Kathrin Hoelzl championne du monde en titre. Il s’agit de son premier succès en Coupe du monde.

1ère manche: Les Allemandes dans le temps, Vonn dans les choux
Sur le tracé de Sölden à 3042m d’altitude, Kathrin Hoelzl était la plus à l’aise en 1'11''74. L’Allemande de 26 ans, championne du monde en titre et tenant du petit Globe de Géant, s’est montré la plus régulière avec son dossard n°2. C’est d’ailleurs une razzia allemande puisque Maria Riesch et Viktoria Rebensburg, championne olympique en titre, prennent respectivement la deuxième et troisième place. Les favorites sont toutes là : la Finnoise Tanja Poutiainen, vainqueur l’an dernier et 2e en 2008, les Italiens Denis Karbon, lauréate en 2007, et Manuela Moelgg, la Slovène Tina Mazé, vice-championne olympique et vainqueur deux fois (2002 et 2005), et les Autrichiennes Zettel et Goergl. Une grosse densité.

Et les Françaises ? Ce n’est pas si mal puisqu’elles sont placées en embuscade. Très denses à l’entrainement, les trois spécialistes ont été solides à défaut d’être brillante. Tessa Worley prend le 11e chrono provisoire, à 1''63. Le jeune Anémone Marmottant (21 ans) fait une belle performance à 1''87 et prend la 12e place. Taina Barioz, pourtant dans le rythme, limite les dégâts pour prendre la 13e place à 2''09. Un joli tir groupé donc qui les placent parfaitement pour les accessits. Mieux en tout cas que les belles Américaines, pourtant favorites, Julia Mancuso (2''68) et surtout Lindsey Vonn, très loin à 3''82. Cette dernière, qui domine outrageusement la vitesse depuis trois saisons, a beaucoup travaillé le maillon faible de sa polyvalence. "Le géant est un des défis de la saison", a déclaré la blonde Américaine. Raté pour cette fois.


2nde manche: Première pour Rebensburg, les Françaises dans le Top 10
Côté français, Marmottan réalise une bonne manche pour prendre provisoirement la tête avant d’être dépassée par sa compatriote Worley pour un petit dixième. Elle arrache une belle 9e place. Bien en jambe, Worley a maitrisé son ski et résisté jusqu’au bout. Elle prend la 8e place. De bon augure pour le reste de la saison. Le style français - haut du corps très droit et mobilité des jambes – était, semble-t-il, bien adapté au second tracé du jour. Moins à l’aise, la troisième tricolore Taina Barioz avait quitté la piste à mi-tracé.

Le bal des favorites fut ensuite passionnant. Elles réussissaient toutes des superbes manches. Zettel puis Mazé puis Moelgg, six fois deuxième en Géant mais jamais sur la première place du podium, prenait tour à tour la tête provisoire. La tenante du titre Poutiainen calé un peu mais assuré un accessit. Les Allemandes faisaient le ménage même si Riesch se loupait (5e). Rebensburg prenait la tête grâce à un ski rapide et tranquille. Elle remportait son premier succès en Coupe du monde car Hoelzl échouait à la deuxième place. La championne olympique confirme son titre de la plus belle des manières. 

La skieuse de Haute-Bavière effectue un parcours sans faute  depuis deux ans: championne du monde juniors, or olympique et désormais une  entrée en fanfare dans le cirque blanc. A 21 ans, elle fait plus que jamais figure de favorite pour les prochains championnat du monde qui auront lieu sur ses terres en février 2011, à Garmisch-Partenkirchen.

Viktoria Rebensburg (ALL, 1ère): "C'était important pour moi de montrer que mon succès olympique n'était pas  un hasard. C'est allé très vite pour moi depuis les juniors. Je ne pensais pasque ça pourrait aller aussi vite. Je n'ai pas l'impression que c'estmoi qui vit ces moments-là. Déjà,j'étais très surprise lors de la première manche (qu'elle a terminédeuxième ex-aequo avec Riesch, ndlr), même si c'est notre entraîneurqui avait fait le tracé. Être aux côtés de Riesch et de Hölzl, c'étaitcomme être dans un autre monde. Mais je n'ai pas cherché à penser au résultat avant de m'élancer sur  le second tracé. Je suis très fière."

Tessa Worley (FRA, 8e) "J'ai pris du  retard dans la première manche mais je suis dans l'ensemble assez contente. La  manière était là, ça libère. Sur cette deuxième manche, j'ai été engagée au  niveau des trajectoires, mais en restant concentrée sur ma technique. C'est un  motif de satisfaction."

Anémone Marmottan (FRA, 9e) "C'est exceptionnel. C'est la première course et on est là, pour la première confrontation avec les concurrentes. Je crois qu'on a eu une préparation optimale sur tout l'été. On a beaucoup travaillé. J'espère qu'on ira encore plus haut. Je n'ai pas trop gambergé entre les deux manches, je savais ce que j'avais à faire. La première manche m'a rassuré, je pèche encore sur deux-trois endroits mais le fonds était là. L'année dernière, j'ai réussi quelques fois à faire de bonnes manches mais il me manquait de la régularité. Il fallait que je me règle. Cet été j'ai pu me jauger et savoir ce qui allait me faire aller vite. On est sur la bonne voie."

Mathieu Baratas