Jérémy Stravius
Le dossiste Jérémy Stravius | AFP - LLUIS GENE

Lacourt et Stravius en toute sérénité

Publié le , modifié le

Respectivement médaillé de bronze et 5e du 100m dos, Jérémy Stravius et Camille Lacourt ont franchi les séries du 50 dos sans problème. Avec le 3e et le 7e temps, ils ont réalisé une entrée tranquille, et seront ensemble en demi-finales ce soir à 19h20 pour poursuivre leur route parallèle.

Camille Lacourt est vice-champion du monde en titre. Jérémy Stravius découvre cette distance dans une grande compétition internationale. Du haut de ses deux mètres, le Marseillais est un habitué de cette courte distance, sur laquelle il a été également champion d'Europe en 2010. Doté d'une bonne vitesse, ce 50 dos est sans doute la course qui lui convient le mieux. A condition de se mettre en route au bon moment.

Avec un temps de réaction de 0"78 dans sa série, cela n'a pas vraiment été le cas ce matin. Mais cela n'est pas illogique: "Ca faisait quatre jours que je n'étais plus dans le bassin. Ca fait du bien de retourner à la compétition", rappelait-il stigmatisant sa forme à l'aune du "matin, après quatre jours de repos, donc pas forcément bien". En 24"97 sans forcer, il réalise néanmoins un temps très correct, le 7e de toutes les séries. "Je sais que je peux aller plus vite, donc je ne suis pas inquiet. Il va falloir s'amuser encore plus ce soir, essayer d'aller plus vite.  Après avoir été 5e sur 100 dos, j'ai envie d'aller sur le podium. J'y ai donné ma vie, je n'ai rien à regretter, maintenant je vais essayer de faire pareil sur le 50, en essayant d'avoir un meilleur résultat."

Une première pour Stravius

Pour Jérémy Stravius, les jours se suivent et se ressemblent. Toujours de bonne humeur malgré l'enchaînement des épreuves, l'Amiénois était satisfait: "J'ai bien maîtrisé la course. C'est bien, la première étape est franchie. Je ne suis pas vraiment faigué en sortant de cette course puisque je la fais en accélérant. La forme est toujours là. Et je pense que le 50, c'est la course que je peux le mieux maîtriser cette semaine parce que c'est moins long. Je manque de forme au bout d'un 100 ou d'un 200m, problème que je ne retrouve pas sur un 50." Ce matin, il a donc contrôlé, pour prendre le 3e temps des séries. Malgré son inexpérience: "Sur 50, je ne me pose pas de questions, je fonce. Je découvre cette course en 'compét' internationale. Cela me fait du bien. C'est un peu comme le 4 nages, c'est une découverte et j'ai une place à défendre et pourquoi pas une grosse médaille à aller chercher." Ayant raté la qualification voici deux ans pour trois centièmes, et la distance n'étant pas olympique, Jérémy Stravius se fait les dents aux Mondiaux. Avec une demi-finale, et peut-être mieux encore.

Vidéo: la série de Camille Lacourt

 

Vidéo: la série de Jérémy Stravius