Camille Lacourt et Jérémy Stravius
Camille Lacourt et Jérémy Stravius | AFP - Peter Parks

Lacourt et Stravius dans le bon tempo

Publié le , modifié le

Les deux Français, en lice en demi-finales du 50m dos, se sont tous deux qualifiés vendredi pour la finale des Mondiaux. Camille Lacourt (24"39) a facilement remporté sa course devant Jérémy Stravius (24"45), soit les deux meilleurs temps. Ils se replacent pour un podium potentiel avec l'Américain Grevers, vainqueur de l'autre demi-finale. L'autre Américain David Plummer, qui avait dominé les séries, ne s'est pas qualifié pour la finale.

C'est un sacré coup que viennent d'infliger Camille Lacourt et Jérémy Stravius. Loin d'être favoris sur ce 50m dos, ils ont frappé les esprits, ainsi que le chrono en réalisant les deux meilleurs temps des demi-finales. Et le Marseillais s'est en plus payé le luxe de réaliser la meilleure performance mondiale de l'année, en 24"39, supplantant la précédente marque réalisée par l'Américain David Plummer, médaillé d'argent sur 100 dos devant Stravius mais qui a été éliminé en demies. "Ca fait du bien au moral", avançait Lacourt. "Je savais depuis le début de la 'compét' que j'étais bien au niveau des temps, mais cela n'arrivait pas à se mettre en place dans l'eau. Ca fait un moment que je n'ai pas nagé aussi vite, depuis 2010 je crois."

Dans son sillage, à six centièmes, Jérémy Stravius n'a pas chômé. "On a fait un bon 50", analysait-il. "J'ai trouvé que ça n'avait pas nagé très vite dans la première demie. Je pensais bien que cela passerait si je faisais le temps du matin. Mais j'avais envie de nager plus vite." Il l'a fait, mais il s'est fait une petite frayeur: "Il faut que je repère un peu mieux les drapeaux, car sur l'arrivée, j'ai trouvé que ça passait vraiment vite. Ca m'a surpris que ça arrive aussi vite. J'ai mis un coup de bras de plus, mais je ne referai pas cette erreur demain." Lors de ces demi-finales, la concurrence est restée à distance respectable, nageant tous à plus de 24"70. Mais ce n'était qu'une demi-finale, et Florent Manaudou est bien placé pour savoir que ces temps-là n'ont aucune répercussion en finale. Et ils n'offrent surtout pas la médaille d'or.

Vidéo: Lacourt et Stravius iront en finale du 50m dos