La Xbox One
La Xbox One est sortie le 22 novembre 2013 | ANDREW BURTON / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP

La Xbox One, du tout-en-One

Publié le , modifié le

22 novembre 2013. Une journée qui fera date dans l’histoire des jeux video. La nouvelle guerre des consoles est déclarée. Une semaine avant le lancement de la Playstation 4, Microsoft sort sa Xbox One en espérant rafler une grosse part du gâteau. Mais l’affrontement promet d’être long et violent.

Une semaine et des jeux d’avance

Le line-up, c’est assurément l’un des points forts de Microsoft pour le lancement de son nouveau joujou avant les fêtes de fin d’année. Pour ces consoles nouvelle génération, on nous a assuré la rétro-incompatibilité avec les anciens jeux à cause d’un problème d’architecture... Une très mauvaise nouvelle pour tous les gamers accros depuis longtemps aux jeux et certainement un argument sérieux pour retarder son achat. De plus, les éditeurs ont anticipé ce phénomène en sortant leur gros hits sur les 360 et PS3 qui squattent des millions de foyers partout dans le monde (environ 80 millions vendues pour Microsoft et Sony). Que va-t-on trouver à la sortie de la Xbox One ? Les onze titres communs aux deux consoles (dont les excellents Call of Duty: Ghosts, Assassin’s Creed4 et Fifa 1) et des jeux exclusifs. Microsoft gagne cette première manche grâce à la présence au lancement de sa console de Ryse, Zoo Tycoon, Forza 5, Dead Rising 3, The Fighter Within et Zumba Fitness : Wolrd Party. Si on ajoute quatre titres en téléchargement, dont le très sympa Kinect Sports Rival avec une course en jet-ski comme mise en bouche avant sa sortie complète, on peut déjà passer quelques heures de jeu sans attendre les futurs sorties comme un damné.

One pour tous, tous pour One

Le jeu, ce n’est de toute façon pas le seul créneau de Microsoft qui a opté pour une console de salon tout-en-un. "La première Xbox visait un public de joueurs confirmés. Avec la Xbox 360, le positionnement initial était le même puis a évolué vers le grand public, avec le périphérique de jeu sans manette Kinect. Avec la Xbox One, nous visons le divertissement "tout en un", grâce à une interface unifiée permettant d'alterner entre le jeu, la musique, la télévision ou les sessions Skype", a expliqué Florent Greffe, responsable marketing chez Microsoft. La Xbox One se veut interactive grâce à son système Kinect revu et corrigé. Nous l’avons testé et il devient un vrai compagnon qui obéit à la voix de son maître mais ce n’est pas une raison pour jouer les tyrans avec ses autres membres de votre famille. A l’accueil de la Xbox, un peu façon Windows 8, tout est à portée de doigts et de cordes vocales : la TV (avec les principaux services de VOD), des applications comme Skype ou YouTube, des fils d’infos, des contenus vidéo, de la musique en téléchargement, votre profil, vos messages, etc. Une façon de centraliser tous les loisirs de la famille et de se rendre indispensable, surtout qu’en restant connecté vous serez prévenu de chaque message et notification y compris pendant que vous regardez un programme télévisé.

Les coûts, ça fait mal

Côté prix, il y a une différence notable entre les deux consoles. Un écart de 100 euros en faveur de la PS4 (399 € contre 499 €) alors que les performances sont jugées égales. Il faudra par ailleurs tabler sur fin 2014 pour espérer une baisse des tarifs de chaque côté. Jouer en ligne sera payant chez chacun des constructeurs, une nouveauté chez Sony. Une année d’abonnement au Xbox Live en coûtera 59,99 euros et 49,99 pour les possesseurs d’une PS4. Tout cela et très proche et seul l’avenir dira ce que les consommateurs ont retenu pour faire leur choix. Microsoft promet une console qui tiendra dix ans. Vu comme ça, l’investissement paraît plus abordable.

La Xbox One
La Xbox One