Svetlana Masterkova
Svetlana Masterkova | .

La Russie veut briller chez elle

Publié le , modifié le

L'athlétisme russe veut profiter de ces Mondiaux à la maison pour frapper un grand coup et rappeler au monde qu'il reste reste l'un des plus performants. Ce sera l'occasion de célébrer la tsarine Yelena Isinbayeva, la première perchiste à avoir passer 5m et dont ce sera la dernière représentation. Au-delà de sa star, le potentiel russe reste très important et tout le pays attend beaucoup de ces représentants pour tenter de faire mieux que les huit médailles ramenées des Jeux de Londres.

Les Russes compteront évidemment sur Mariya Savinova sur 800 m et Anna Chicherova à la hauteur. Sans oublier le fantasque Ivan Ukhov. De façon générale, quand on évolue chez soi, on s'attend toujours à davantage de résultats et en Russie, on entend bien profiter de cette vague pour ne pas décevoir. Comme le précise Svetlana Masterkova, ancienne double championne olympique et aujourd'hui en charge de l'athlétisme à Moscou, "quand on court à l'extérieur on perd beaucoup. A domicile, les émotions ne sont pas les mêmes. Elles sont plus positives et on trouve des forces supplémentaires.Vous êtes dans un environnement familier" .  

La solidarité d'une nation

Car au-delà de l'événement, Sveetlana Masterkova n'oublie pas la dimension de ces Mondiaux sur tout un peuple "J''espère qu'il y aura suffisamment de spectateurs pour soutenir notre équipe à la maison. Nous avons désespérément besoin de ce soutien. Je ne parle même pas de la valeur pédagogique de cette compétition pour les jeunes. Quand ils voient toutes ces stars, ces combats et cette concurrence, ils se sentent l'envie de courir et de sauter. Et, croyez-moi, leurs parents s'en souviendront aussi longtemps. Et cela aura sans doute un impact dans les écoles de sport. C'est d'ailleurs pour cela que de nombreux pays se font concurrence pour obtenir le droit de les accueillir.  Bien sûr, c'est une tâche colossale et complexe, en matière d'organisation. Mais le résultat en vaut la peine. Et toutes ces discussions que l'on entend sur "Qu'est-ce que vous investissez comme argent, vous feriez mieux de le dépenser pour les besoins de la ville" ... sont des arguments qui ne tiennent pas".  Du côté de Svetlana comme pour tous les autres responsables de l'organisation, les polémiques ne comptent plus et le seul un mot d'ordre est: tout pour les athlètes. Et pour le spectacle évidemment.

Christian Grégoire