Chad Le Clos et Cameron van der Burgh
Chad Le Clos et Cameron van der Burgh, les deux champions olympiques sud-africains à Londres | REUTERS - SIPHIWE SIBEKO

La natation sud-africaine en pleine crise

Publié le , modifié le

Ayant perdu son principal sponsor, Telkom, la Fédération sud-africaine a annoncé qu'elle ne pourrait pas payer tous les frais de sa sélection pour Barcelone. Du coup, même les champions olympiques Chad Le Clos ou Cameron van der Burgh, vont en être de leur poche pour tout ce qui concerne le transport et l'hébergement lors des Mondiaux.

Le président de la Fédération sud-africaine de natation, Shaun Adriaanse, a confirmé que l'instance qu'il dirige était dans l'incapacité de supporter ces frais pour la compétition qui débutera le 19 juillet en Espagne. La Fédération a en effet perdu son principal sponsor Telkom, ce qui génère un manque à gagner de 1,25 millions de dollars par an (environ 975.000 euros). Shaun Adriaanse a précisé ne pas être encore parvenu à trouver un autre partenaire.

Bert le  Clos , manager de son fils Chad, a qualifié la situation de "pathétique". L'Afrique du Sud avait ramené trois médailles des Jeux olympiques de Londres l'an passé. Le  Clos , spécialiste du papillon, avait ramené l'or sur 200m et l'argent sur 100m, tandis que Cameron van der Berg était monté sur la plus haute marche du podium sur 100m brasse.

Reuters