Roland Garros tribunes Lenglen entrainement public 2011
Maria Sharapova à l'entraînement devant le public des qualifications | Thierry Tazé-Bernard

La Divine nouveauté

Publié le , modifié le

Pour la première fois, les organisateurs des Internationaux de France ont ouvert au public, durant les qualifications, l'accès du court Suzanne-Lenglen, du nom de la plus grande joueuse Française surnommée la Divine. Résultat, les spectateurs peuvent assister aux entraînements des meilleurs joueurs du monde. Un avant-goût du tableau final.

"Eh, c'est Federer qui joue sur le grand court". La casquette vissée sur la tête pour éviter les forts rayons du soleil, ce petit garçon a rapidement vu la nouveauté de l'année dans le tournoi des qualifications de Roland-Garros.

Alors que les joueurs qui n'ont pas un classement suffisant se débattent sur les courts annexes, entre le court N.6 et le court N.18, les ténors du circuit s'entraînent, peaufinent leurs automatismes sur terre, se réhabituent à la dimension du Central ou du Suzanne-Lenglen. Mais cet à-côté des qualifications était auparavant invisible aux spectateurs. Un tout petit voile a été levé cette année, avec l'ouverture au public de la tribune du Lenglen entre 12h et 16h. Pas de quoi révolutionner la face du monde, mais c'est déjà donner l'occasion au public d'avoir un petit apéritif. En cette deuxième journée de qualifications, Maria Sharapova (qui alignait sa deuxième heure consécutive après avoir débuté sur le Central), Roger Federer, Gilles Simon se sont ainsi relayés sous le soleil et devant des amateurs ravis d'assister à la mise en jambes de quelques stars.

Pour les autres, le Central, le N.1 ou le N.2 restent encore des courts tranquilles, cachés des yeux du public, où ils peuvent enchaîner les sets d'entraînements dans un silence tout juste perturbé par les bruits des différents techniciens et membres de l'organisation, engagés dans une course contre-la-montre pour que tout soit prêt pour le début du tableau principal, dimanche.