L'AFLD ne fera pas de contrôles sur Paris-Nice

Publié le , modifié le

L'Agence française de lutte contre le dopage (AFLD) a annoncé ce jeudi qu'elle ne participerait pas aux contrôles antidopage lors de la course Paris-Nice en mars, en raison d'un conflit avec l'Union cycliste internationale (UCI).

L'organisme a menacé de ne pas apporter sa collaboration lors de quatre compétitions cyclistes au total, sans donner de précisions sur les courses éventuellement concernées. "(Il n'est pas possible pour l'AFLD) en l'état des discussions avec l'UCI de prêter son concours à cette Fédération internationale", a fait savoir l'Agence dans un bref communiqué de presse. Le document évoque des "errements" passés de l'UCI mais ne précise pas ce que l'AFLD reproche dans le détail à l'instance dirigeante du cyclisme mondial.

L'UCI a souvent été mise en cause ces dernières années pour son laxisme présumé en matière de dopage, notamment lors de l'affaire Armstrong qui a débouché sur l'annulation, l'année dernière, des sept titres de l'Américain dans le Tour de France. Le Paris-Nice doit avoir lieu du 3 au 10 mars prochain.