Marcel Kittel 12e étape
Marcel Kittel, en blanc au centre, a devancé Mark Cavendish (gauche) et Peter Sagan (droite) | JEFF PACHOUD / AFP

Kittel, la passe de trois

Publié le , modifié le

Marcel Kittel (Argos-Shimano) a remporté au sprint la douzième étape du Tour de France entre Fougères et Tours (218 kilomètres). Mark Cavendish, touché dans son orgueil depuis l’arrivée tumultueuse de Saint-Malo où il avait déséquilibré Tom Veelers, a été devancé d'une demi-roue par le sprinteur allemand qui empoche déjà son troisième succès sur la Grande Boucle 2013. Le maillot vert Peter Sagan complète le podium, tandis qu'André Greipel, retardé dans une chute à trois kilomètres de l'arrrivée, n'a pas participé à l'explication finale. Chris Froome, lequel a passé une journée bien tranquille, domine toujours le classement général.

"J'en reste sans voix. J'ai longtemps attendu pour vivre un moment comme ça, sur un vrai sprint", a déclaré le premier triple-vainqueur du Tour 2013. "Mon équipe a fait un super travail. Je voudrais féliciter Tom Veelers car malgré ce qui lui est arrivé, il a très bien roulé aujourd'hui". Et l'étape de vendredi, une nouvelle fois taillée pour les sprinteurs, est déjà dans un coin de son esprit. "J'ai de bonnes jambes, je me réjouis pour demain", a-t-il expliqué au micro de France Télévisions. 

Ce n'est pas la première fois que Marcel Kittel (25 ans) surpasse « Cav’ » sur un sprint massif en 2013 : dans le Grand Prix de l'Escaut, le 3 avril dernier, il devançait déjà le Britannique d’un boyau. "Il était un peu plus rapide que moi", a concédé l'homme aux 24 victoires sur le Tour. "Mon équipe et la sienne ont bien travaillé, il ne m'a pas manqué grand-chose. On a évité la chute, on était au bon endroit, au bon moment". 
 

La photo-finish
La photo-finish

Après onze étapes si peu propices aux baroudeurs, même les plus courageux du peloton hésitaient à s’extirper de la masse au kilomètre zéro ce matin, à Fougères. Contrairement aux jours précédents, il fallait donc attendre quelques kilomètres (six, exactement) avant de voir un groupe de fugitifs se former. Dans cette étape plate du début à la fin, le club des cinq braves était composé de Juan Antonio Flecha (Vacansoleil), Manuele Mori (Lampre), Francesco Gavazzi (Astana), et des deux Français Anthony Delaplace (Sojasun) et Romain Sicard (Euskaltel).

Le rythme, sereinement dicté par Omega Pharma, permettait aux animateurs de la course de prendre une avance confortable. La barre des neuf minutes était ainsi franchie à 160 kilomètres de l’arrivée. Celle des dix ne le sera jamais : le peloton décidait de passer la seconde pour contenir le groupe de tête autour des six minutes. Une heure plus tard, la cadence toujours un peu plus élevée, le risque de bordure quasi-absent, les 177 coureurs voyaient leurs cinq compagnons pointer à moins de trois minutes.

Flecha tente le tout pour le tout

Le début de la fin pour une échappée allégée, qui voyait Romain Sicard largué après le sprint intermédiaire, au kilomètre 166. Sous l’impulsion de Flecha, qui n’hésitait pas à haranguer ses compagnons pour les pousser à se réorganiser et à y croire jusqu’au bout, les hommes de têtes s’offraient un sursis de courte durée. L’Espagnol tentait une dernière résistance en solitaire, vaine puisque le peloton fondait pour de bon sur l’ultime survivant sous la bannière des cinq kilomètres.

A peine le regroupement effectué, une chute à l’avant du peloton impliquait plusieurs cadors -Edvald Basson Hagen passera la ligne en se tenant l'épaule- dont le sprinteur André Greipel qui y perdait tous ses coéquipiers... et donc toute chance de victoire finale. Dans les derniers hectomètres, parfaitement propulsé, Mark Cavendish partait sur les bases d'une 25e victoire sur le Tour en carrière. Mais c'était sans compter sur Marcel Kittel, impressionnant de puissance et facilité, qui surclassait le favori sur la ligne. Peter Sagan devait une nouvelle fois se contenter d'une place d'honneur. Deux Français faisaient leur apparition parmi les stars de la vitesse : Yohann Gène (8e) et Samuel Dumoulin (10e).

Vidéo : Le sprint victorieux de KittelVoir la vidéo-->Voir la video

Vidéo : La joie du vainqueur à l'arrivéeVoir la vidéo SGV Sport

Classement de la 12e étape du Tour de France:
   
1. Marcel Kittel (GER/ARG)                    les 218,0 km en 4h49:49.
2. Mark Cavendish (GBR/OPQ)                                 à    0:00.
3. Peter Sagan (SVK/CAN)                                         0:00.
4. Alexander Kristoff (NOR/KAT)                                  0:00.
5. Roberto Ferrari (ITA/LAM)                                     0:00.
6. Daryl Impey (RSA/ORI)                                         0:00.
7. José Joaquin Rojas (ESP/MOV)                                  0:00.
8. Yohann Gène (FRA/EUC)                                         0:00.
9. Juan José Lobato (ESP/EUS)                                    0:00.
10. Samuel Dumoulin (FRA/ALM)                                     0:00.

Classement général du Tour de France :
   
1. Chris Froome (GBR/SKY)                                    47h19:13.
2. Alejandro Valverde (ESP/MOV)                             à    3:25.
3. Bauke Mollema (NED/BKN)                                       3:37.
4. Alberto Contador (ESP/SAX)                                    3:54.
5. Roman Kreuziger (CZE/SAX)                                     3:57.
6. Laurens ten Dam (NED/BKN)                                     4:10.
7. Michal Kwiatkowski (POL/OPQ)                                  4:44.
8. Nairo Quintana (COL/MOV)                                      5:18.
9. Rui Costa (POR/MOV)                                           5:37.
10. Jean-Christophe Péraud (FRA/ALM)                              5:39.
...