Evgueny Kafelnikov heureux après sa victoire contre Michael Stich en 1996 à Paris
Evgueny Kafelnikov heureux après sa victoire contre Michael Stich en 1996 à Paris | AFP

K comme Kafelnikov

Publié le , modifié le

Ievgueni Kafelnikov est un ancien joueur de tennis russe, né le 18 février 1974 à Sotchi. Le droitier est le premier Russe à remporter Roland-Garros en 1996. Cette année-là, son plus beau fait d’armes a été de battre le mythique Pete Sampras en demi-finales en lui infligeant un sévère 6-0 au deuxième set. Il domine en finale l’Allemand Michael Stich lors d’une finale plus qu’accrochée (7-6, 7-5, 7-6).

Ievgueni soulèvera également le trophée parisien en double, avec son compère Daniel Vacek, face à la paire Guy Forget-Jakob Hlasek. Le droitier au revers à deux mains remportera un deuxième Grand Chelem, l’Open d’Australie en 1999, face au Suédois Thomas Enqvist. L’imposant Slave aurait même pu remporter d’autres tournois parisiens mais il a connu une bête noire qui l’en a empêché. En effet, le Brésilien Gustavo Kuerten aura éliminé par trois fois Kafelnikov au stade des quarts de finale (1997, 2000 et 2001) lors d’oppositions serrés et disputées (cinq sets en 1997, cinq sets en 2000 et quatre en 2001). ‘Guga’ remportera d’ailleurs à chaque fois Roland-Garros après qu’il ait éliminé le droitier slave. 

Kafelnikov est également le premier Russe à devenir numéro un mondial à l’ATP (position qu’il occupera cependant peu de temps : du 3 mai au 13 juin 1999). Enfin, il est aussi le premier Russe à s’adjuger la médaille d'or des Jeux olympiques en tennis lors des Jeux de Sydney en 2000 (face à Tommy Haas, 7-6, 3-6, 6-2, 4-6, 6-3). Le natif de Sotchi a remporté 26 titres en simple et 27 en double et a pris sa retraite en 2003. Le joueur slave a également connu les joies d’une victoire en Coupe Davis au Palais omnisport de Paris-Bercy (2002, face à la France, victoire 3-2) même si le grand droitier a perdu les deux rencontres qu’il a disputées. Décidemment, Paris réussit bien au droitier…