Julien Simon
Julien Simon, héros du jour sur les routes de Bretagne | AFP - Joël Saget

Julien Simon a fait vibrer la Bretagne

Publié le , modifié le

Vivant pas très loin de Lamballe, Julien Simon était le régional de l’étape lors de cette dixième étape. Entre Saint-Gildas-des-Bois et Saint-Malo, le coureur de chez Sojasun était dans l’échappée fleuve du jour avec Luis Angel Maté, Juanjo Oroz, Jérôme Cousin, et Lieuwe Westra. Il raconte sa journée riche en émotions devant un public en nombre sur les routes de Bretagne.

"J’ai pris beaucoup de plaisir sur des routes sur lesquelles je m’entraîne habituellement", explique Simon. "Le Tour ne repassera peut-être pas rapidement de si tôt sur ces routes de Bretagne". "Je n’ai pas vu l’étape passée. Dans ma carrière, je n’avais jamais été autant encouragé. Cela m’a fait chaud au cœur », ajoute-t-il ému.

"Je n’ai pas forcément cru que l’on irait au bout. On se dit toujours on ne sait jamais. Tout est possible dans le vélo. Mais dans le final, on était usé par le vent de face", confie-t-il.

Simon : "J’ai pris beaucoup de plaisir"

Mais l’affluence record n’a pas eu raison du vent de face que l’échappée a rencontré tout au long de la journée. "Dans le final, on était usé par le vent de face. C’était dur. Il aurait fallu au moins une 1minute d’avance à 15 kilomètres de l’arrivée. Cela n’a pas été le cas".

"L’échappée s’est bien entendue tout au long de l’étape. Après, on n’a pas trop compris pourquoi Westra a attaqué avant que le peloton ne revienne. Je suis déçu de ne pas avoir été au bout. Mais j’ai pris beaucoup de plaisir. C’est le principal", termine-t-il.

Vidéo: Le résumé de la dixième étape

Voir la vidéo SGV Sport

Vidéo: Simon, un français en vue

Voir la vidéo-->Voir la video

Gilles Gaillard