Clarisse Agbegnenou
Clarisse Agbegnenou a gagné 4 matches sur 5 sur ippon | MAXIM SHIPENKOV/EPA/MaxPPP

Une seule victoire française à Paris, celle de Agbegnenou

Publié le , modifié le

Clarisse Agbegnenou, championne du monde 2014 (-63 kg), est la seule Française à s'être imposée samedi lors du Paris Grand Slam de judo, à l'Arena de Bercy.

Agbegnenou, battue en finale des Mondiaux-2015, a clairement repris les choses en main, à six mois des jeux Olympiques de Rio. Elle a remporté 4 de ses 5 matches sur ippon, dont celui infligé en finale à la Japonaise Miku Tashiro après 1 minute 21 de combat. La judokate de 23 ans est l'une des rares athlètes de l'équipe de France à avoir déjà son billet en poche pour les JO. Ca n'est pas le cas, par exemple, en -52 kg, où deux championnes, Priscilla Gneto et Annabelle Euranie, se disputent le ticket. Même si Euranie a battu Gneto samedi en quarts de finale, toutes deux ont remporté leur match pour la 3e place.

Loïc Korval, médaillé de bronze mondial (-66 kg), est passé à côté de son tournoi (sorti dès son premier combat) et Amandine Buchard, vice-championne d'Europe 2014, a dû renoncer à s'aligner alors qu'elle n'était pas au poids (- 48 kg). La première journée a été dominée par le Japon et la Corée du sud. Les Japonais Toru Shishime (-60 kg) et Masashi Ebinuma (-66 kg) se sont imposés chez les messieurs. Côté sud-coréen, Kim Jan-Di a été la plus forte chez les dames (-57 kg), quand An Changrim a été le meilleur chez les messieurs (-73 kg) . La Kosovare Majlinda Kelmendi (-52 kg), double championne du monde de retour cette saison après une longue blessure, a été expéditive en finale face à la Roumaine Andreea Chitu (ippon en 39 secondes).

AFP