Teddy Riner

Teddy Riner : "Il vaut mieux que ça m'arrive maintenant"

Publié le , modifié le

Tombé pour la première fois dimanche, à Paris, après 154 victoires de rang, Teddy Riner a tenu à dédramatiser sa défaite contre le Japonais Kokoro Kageura. S'il est amer d'avoir échoué devant son public, le Français pense que ce match lui permettra de mieux cibler ses défauts. Il n'a qu'un seul objectif en tête, être prêt pour les Jeux olympiques de Tokyo 2020.

Il n'aime pas perdre et son visage fermé en zone mixte l'a montré dimanche. Battu par le Japonais Kokoro Kageura au tournoi de Paris, Teddy Riner a tenté d'expliquer son premier faux pas depuis le 13 septembre 2010. "Il y a eu un manque d'explosivité, un manque d'agressivité. Il a manqué quelque chose (...). Il faut comprendre pourquoi c'est arrivé, ce qu'il a manqué, pourquoi ce n'est pas passé aujourd'hui et repartir au boulot", a réagi le Français, déçu mais déterminé.

"Si ça m'arrive aux Jeux, là, je serai vexé. Il vaut mieux que ça m'arrive maintenant. On a encore le temps, il reste encore cinq mois de préparation", a-t-il poursuivi. Riner a tenu à dédramatiser son échec. Pour lui, il n'y a qu'une seule qui compte cette année : être prêt pour Tokyo cet été. "C'est dommage que ça m'arrive devant mon public, à la maison. Ce n'est pas plus mal que ça arrive maintenant. Comme je le dis et je le répète, l'objectif c'est les Jeux olympiques. C'est d'être extrêmement bon le jour J. Cela va me permettre de bosser, de savoir là où je dois m'améliorer", a répondu le décuple champion du monde au micro de la chaîne L'Equipe.

à voir aussi Teddy Riner, 10 ans de règne sans partage Teddy Riner, 10 ans de règne sans partage

"Ça me soulage aussi"

A 30 ans, Teddy Riner s'est construit pendant 10 ans la réputation de colosse imbattable. Il n'était pas au point physiquement ce dimanche. "C'est vrai que (le début de journée) était poussif. Il manque un peu de vélocité, de vivacité sur les jambes, il est un peu planté dans le tapis. Mais je pense qu'il aurait pris son envol, il s'est fait piéger, c'est tout (...). J'ai envie de dire que c'est Teddy qui perd, pas le Japonais qui gagne", a réagi Franck Chambily, son entraîneur.

Dans le discours de ce dernier, et de l'intéressé, il n'y a pas d'inquiétude. Au contraire, ils ont tous les deux insisté sur les potentielles retombées positives de cette défaite. En plus d'aider à mettre le doigt sur les progrès à effectuer, Riner, lui-même, apprécie déjà une légère perte de pression. "Ça me soulage aussi parce que ça fait 10 ans qu'on me met une pression monstre pour tout gagner", a-t-il ajouté. Il le répète, seule compte la médaille d'or aux Jeux de Tokyo cet été.

France tv sport francetvsport