Riner sourire
Teddy Riner garde le sourire | MARTIN BUREAU / AFP

Teddy Riner fracasse le poignet d'un entraîneur en s'échauffant

Publié le , modifié le

Teddy Riner a envoyé bien malgré lui à l'hôpital l'entraîneur national Larbi Benboudaoud qui a eu les ligaments du poignet gauche arrachés alors qu'il échauffait le champion des poids lourds. L'incident s'es produit pendant le Grand Prix de Samsun en Turquie le dimanche 3 avril: Riner demande à Benboudaoud de l'échauffer, dans une action, le colosse de 140 kilos tombe sur l'ancien champion du monde des -66 kg qui avait la main gauche retournée.

"Mon poignet a gonflé tout de suite. Dès que je suis rentré à Paris, je suis allé à l'hôpital et j'ai été opéré. Tout était en puzzle dans mon poignet", a raconté à l'AFP le coach, attaché à l'équipe de France féminine. Quatre broches ont été posées dans le poignet de Benboudaoud, qui a subi la première grosse blessure de sa vie et gardera une attèle pendant six semaines. 

"J'ai 42 ans et c'est la première fois que je passe une nuit à l'hôpital", a souligné avec le sourire le coach, qui n'hésitera pas à s'entraîner à nouveau avec Riner. "Teddy était très embêté". Riner a l'habitude de s'entraîner avec des judokas poids légers pour apprendre de leur rapidité et il n'a pas caché sa contrariété d'avoir blessé l'entraîneur. "C'est la première fois depuis que je m'entraîne avec les légers que ça m'arrive", a regretté le super champion.

AFP