Teddy Riner

Teddy Riner, 10 ans de règne sans partage

Publié le , modifié le

Invaincu pendant près de 10 ans et 154 combats, Teddy Riner a fini au tapis ce dimanche au Tournoi de Paris. Retour sur les grandes dates d'une décennie stratosphérique.

9 ans, 4 mois et 27 jours : la vertigineuse série de Teddy Riner a pris fin ce dimanche à Paris. 154 combats gagnés et une décennie de domination sans partage sur la planète judo : retour en 6 dates sur la folle invincibilité du judoka français.

► 13 septembre 2010 : le début d’une domination sans partage

C’était il y a dix ans, et Teddy Riner était déjà, à 21 ans, le maître du judo international. Une médaille de bronze aux Jeux Olympiques de Pékin, quatre titres mondiaux et un sacre européen et – déjà – une série de 44 combats de rang gagnés depuis 2008 : le jeune Teddy apparaît comme le grand favori de ces championnats du monde organisés à Tokyo. Et pourtant.

En finale, le Français est opposé au Japonais Daïki Kamikawa. Un outsider face à la machine Riner. Mais s’il mène le face-à-face sans réussir à marquer de points face à Kamikawa dont la stratégie ne consiste qu’à contrer, le Tricolore finira par craquer dans le Golden Score. Kamikawa déstabilise par deux fois Riner, suffisant pour priver le Français d’un cinquième titre mondial. Une défaite restée en travers de la gorge de Riner. "Je suis en colère, je me suis fait voler ! (…) Je fais tout le combat et c'est lui qui gagne. Il devait prendre des pénalités. Le match je devais le gagner depuis longtemps." Un an plus tard, Riner retrouvera Daïki Kamikawa au tournoi de Paris. Ippon et victoire en une minute et 20 secondes pour un Riner revanchard. "Désormais, ce sera le même tarif pour tout le monde", avait-il prévenu. Il ne pensait pas si bien dire.

► 27 août 2011 : Riner dépasse Douillet

Moins d'un an après la déception de Tokyo, Teddy Riner a une nouvelle fois l'occasion d'entrer au panthéon du judo. A égalité avec les légendes Shozo Fujii, Yasuhiro Yamashita, Naoya Ogawa et David Douillet, tous quatre quadruple champions du monde, Riner ne laisse cette fois pas passer sa chance. A domicile, devant un Palais-Omnisports de Paris-Bercy acquis à sa cause, le Français fait parler son meilleur judo. Daniel Hernandes, Batsuuri Namsraija, Barna Bor, Kim Sung-min, tous se font sortir par ippon devant le rouleau-compresseur Riner. L'Allemand Andreas Tölzer n'opposera pas plus de résistance en finale face à un Riner simplement injouable. 11 minutes au total sur les tatamis pour aller chercher un cinquième titre mondial et un statut de plus grand judoka de tous les temps... à 22 ans.

à voir aussi Judo: Teddy Riner battu dès le 3e tour du tournoi de Paris, sa première défaite depuis 154 combats ! Judo: Teddy Riner battu dès le 3e tour du tournoi de Paris, sa première défaite depuis 154 combats !

► 3 août 2012 : un palmarès complet

Quatre ans après sa médaille de bronze à Pékin, Teddy Riner repart à la conquête de l'or olympique, la dernière ligne manquante à son palmarès. Face à des adversaires passifs qui refusent le jeu face à la machine Riner, le Français a étalé sa patience et sa maturité. Dominateur de bout en bout des cinq combats que le tableau olympique lui a proposé, le judoka tricolore a dû faire preuve de patience et a étalé son expérience et sa maturité jusqu'en finale, où il dominera le Russe Alexander Mikhaylin avant d'aller s'agenouiller pour embrasser les chaussures  de son entraîneur Benoît Campargue. A 23 ans, il a déjà tout gagné. Pas encore suffisant pour Teddy Riner.

► 29 août 2016 : le grand 8

Depuis son titre olympique, Teddy Riner continue de rouler sur la planète judo. Il débarque aux championnats du monde d'Astana avec deux titres mondiaux et deux autres européens dans les poches de son kimono. Et malgré une saison perturbée par des blessures au coude et à l'orteil, le colosse finit encore par tout écraser. Vainqueur de son meilleur ennemi en finale, le Japonais Ryū Shichinohe, Riner remporte son huitième titre mondial, dépassant la Japonaise Ryoko Tani pour devenir le judoka le plus titré à l'échelle mondiale, hommes et femmes confondus. "Je ne sais pas encore si je suis une légende. Ce que je sais en tout cas, c'est que j'ai le record des huit titres de champion du monde. C'est cool pour moi, je suis super content mais je ne compte pas m'arrêter à ça", confie-t-il alors.

Teddy Riner, 10 ans de règne sans partage
© AFP

► 12 août 2016 : l'homme de Rio

Porte-drapeau de la délégation française aux Jeux Olympiques de Rio et ultra-favori à sa propre succession, Teddy Riner n'a évidemment pas déçu en terre carioca, là où il avait déjà conquis deux titres de champion du monde (2007, 2013). Sacré au jeu des pénalités en finale face au Japonais Hisayoshi Harasawa, il entre dans le cercle fermé des athlètes français parvenus à conserver leur titre olympique et marque encore un peu plus l’histoire du sport français.

► 11 novembre 2017 : la decima

C'est un Riner discret auquel on a droit depuis son seconde titre olympique. Aucune compétition en un an avant de retrouver les tatamis aux Mondiaux de Budapest, où le Guadeloupéen remporte - sans réelle surprise - un neuvième titre de champion du monde. Deux mois plus tard à Marrakech, Teddy Riner s'impose de nouveau en finale des Championnats du Monde toutes catégories en dominant le belge Toma Nikiforov grâce à deux Waza-ari. Un 144e succès de rang et un 10e titre mondial, pour un champion hors-catégorie. "La dixième, c’est quelque chose de symbolique. C’est les dix doigts, les deux mains. C’est aussi rejoindre au panthéon les grands noms du sport", souligne alors Teddy Riner. Dix ans après son tout premier sacre, le Français boucle la boucle. Avant l'objectif ultime : une triple couronne olympique à Tokyo, mère patrie du judo.