Frédérique Jossinet
La triple championne d'Europe, Frédérique Jossinet | AFP - NATALIA KOLESNIKOVA

Payet laisse Jossinet à quai

Publié le , modifié le

Rivales pour décrocher le ticket pour les Jeux Olympiques de Londres, Frédérique Jossinet et Laetitia Payet se sont affrontées en repêchage de la catégorie des -48kg de l'Euro. Victorieuse sur yuko, la benjamine a sans doute gagné sa place pour la sélection olympique française, dévoilée le 11 mai. Egalement battu en 1/2, David Larose a raté le bronze mais devrait voir Londres en -66kg. Automne Pavia a pris le bronze aux dépens de Sarah Loko en -57kg.

Cela aurait dû être un duel à distance. Finalement, cela se termine par un face-à-face. A 36 ans, Frédérique Jossinet voulait se qualifier pour ses deuxièmes Jeux Olympiques, mais elle devait pour cela faire mieux que Laetitia Payet, 26 ans. Dans cet Euro qui sert de juge de paix, les deux femmes visaient le seul ticket envoyant à Londres. La benjamine avait l'ascendant, avec son 12e rang mondial contre le 15e à son aînée, et elle l'avait fait fructifier dans la matinée en se qualifiant pour les demi-finales, alors que l'Orléanaise échouait lors de son dernier combat, pour être envoyée en repêchage. Mais la double championne d'Europe en titre et surtout championne olympique, la Roumaine Alina Alexandra Dumitru, n'a pas laissé la Française mettre un pied en finale. Victime d'un ippon, la judokate de Villemomble s'est inclinée, et a été aussi renvoyée en repêchage face à... Frédérique Jossinet, victorieuse de la Portugaise Hormigo.

Jossinet rate Londres après Pékin ?

Et dans ce combat plein de tensions, ce n'est pas la plus expérimentée qui s'est imposée. Pénalisée à deux reprises contre une à son adversaire, Jossinet s'est inclinée, laissant la médaille de bronze à Payet, et sans doute aussi la place à Londres. A 15 jours de l'annonce de la liste des qualifiés par le Comité de sélection, la Réunionnaise a certainement fait pencher la balance définitivement à son avantage. Malgré ses trois titres européens (2001, 2002, 2009) et celui de vice-championne olympique (2004), Frédérique Jossinet ne devrait pas participer à ses deuxièmes Jeux Olympiques, elle qui avait déjà raté Pékin-2008.

Dans cette catégorie, le titre n'a pas échappé, pour la 8e fois, à la Roumaine Alina Alexandra Dumitru, victorieuse de la Belge Van Snick en finale. Depuis 2004, la Roumaine n'a laissé échapper qu'une fois la victoire, en 2009, se contentant alors du bronze alors que Frédérique Jossinet était sur la plus haute marche.

Larose sans médaille, Pavia en bronze

Sur les neuf Français engagés, trois se trouvaient en demi-finales. Outre Payet, il y avait également Sarah Loko en -57kg et David Larose en -66kg. Aucun d'eux n'a atteint le dernier carré. Et comme sur ces 9 Français engagés, deux étaient également en repêchages après les combats matinaux, un deuxième duel franco-français a vu le jour. Opposée à l'impressionnante Portugaise Telma Monteiro, vice-championne du monde en 2009 et 2010 et vice-championne d'Europe en titre, Loko n'a pas réussi l'exploit. Renvoyée en repêchage, elle y a retrouvé Automne Pavia, 6e mondiale mais qui n'avait pas atteint les demi-finales. Arrivée avec l'ambition d'améliorer son rang dans la hiérarchie mondiale pour éviter de trop gros adversaires à Londres, cette dernière a été sortie du tableau principal par la future finaliste, la Grècque Boukouvala.Mais elle s'est bien rattrapée en dominant sa compatriote lors de ce combat pour la médaille de bronze, qui remporte sa 1ère médaille continentale individuelle à seulement 23 ans.

En -66kg, David Larose n'est pas parvenu à aller au bout de son aventure. Battu en demi-finale par le Polonais Kowalski, il a subi un deuxième revers, contre le Géorgien Lasha Shavdatuashvili lors du combat en repêchage pour la médaille de bronze. Ce revers ne devrait pas, toutefois, l'empêcher d'aller à Londres, puisque son rival, Dimitri Dargin, avait été éliminé dans la matinée.

Thierry Tazé-Bernard @thierrytaze