Ugo Legrand vainqueur Mondiaux 2011
Ugo Legrand laisse le Kazakh Ibragimov au sol pour le bronze mondial | AFP - Bertrand Langlois

Legrand, le bronze libérateur

Publié le , modifié le

Ugo Legrand, vaincu sur décision arbitrale en demi-finales des Championnats du monde de judo, catégorie des -73 kg, a décroché la médaille de bronze en battant le Kazakh Ibragimov en finale des repêchages, ce que n'était pas parvenue à faire Priscilla Gneto, battue par la Roumaine Chitu. C'est la première médaille de la France de ces Mondiaux. Déceptions avec les éliminations de Benjamin Darbelet, Automne Pavia, Morgane Ribout (-57 kg), et Pénélope Bonna (- 52 kg).

Il a eu le temps de se refaire une santé morale. Battu en demi-finale à l'issue du Golden Score par décision des arbitres, Ugo Legrand n'avait pas beaucoup de temps pour oublier la médaille d'or qu'il pouvait ambitionner, et reporter ses espoirs sur le bronze. Il y est parvenu, mais cela n'a pas été facile: "J'étais au fond du trou, j'étais en sanglots par terre. Je ne pouvais même pas me relever. Ca a duré longtemps. Il y a tout un groupe qui est venu me soutenir. Même Benjamin (Darbelet, son concurrent direct en équipe de France) est venu et ça m'a touché. Trois drapeaux bleus contre moi, je ne peux que m'incliner, me taire, partir et me reconcentrer pour la suite", a-t-il raconté. Et il a terminé sur le podium une journée qu'il avait déjà marquée de son empreinte. Aux tours précédents, Legrand (22 ans), avait en effet réussi un véritable exploit pour battre sur ippon le champion du monde 2009 et N.1 mondial, le Sud-coréen  Ki-Chun Wang, puis l'Ouzbek Navruz Jurakobilov sur yuko. En finale du repêchage, après ses 8 minutes de combat intense contre le Néerlandais Dex Elmont, c'est le Kazakh Rinat Ibragimov qui lui faisait face. Pour enfin confirmer tous les espoirs placés dans le dernier d'une longue lignée de judokas de talent, il se devait de s'imposer. Qui plus est devant son public. Il l'a fait, dans la dernière minute du combat, effaçant du même coup sa claque reçue lors de l'Euro-2011 à Istanbul. "Je la trouve magnifique cette médaille. C'est énorme. Deuxième participation à un championnat du monde et je ramène une médaille de bronze. Je ne peux absolument pas me plaindre. Je suis le plus heureux des hommes aujourd'hui", a lancé dans un joli sourire et beaucoup d'émotions dans la voix Legrand. "Après sa demi, il a réussi à se reconcentrer pour aller chercher cette magnifique médaille de bronze, qui laisse augurer de belles choses. Il a franchi un cap. Il faudra qu'il soit supérieur en tout et sur tous les points pour les Jeux. Il a tout pour réussir. On vise clairement la médaille d'or", a souligné son entraîneur depuis 3 ans, Daniel Fernandes.

A 22 ans, l'ancien champion d'Europe juniors ramène la première médaille à l'équipe de France lors de cette deuxième journée, qui n'a pas vraiment souri aux autres Tricolores. Dans la même catégorie, Benjamin Darbelet, vice-champion olympique des -66  kg s'est incliné devant le Russe Mansur Isaev.  

Priscilla Gneto, battue en quarts de  finale, catégorie des -52 kg, par l'Espagnole Ana Carrascosa, n'a pas connu la même réussite que Legrand en finale du repêchage. Après les défaites de sa coéquipière Pénélope Bonna, et des -57 kg  Morgane Ribout et Automne Pavia, elle était la dernière chance féminine de ramener une médaille à la France en cette deuxième journée des Mondiaux. Victorieuse de son premier match de repêchage grâce au forfait de la Russe  Natalia Kuzyutina, elle se retrouvait en finale Mais dans un combat acharné contre la Roumaine Andreea Chitu, la championne d'Europe n'est pas parvenue à faire pencher la balance en sa faveur, se faisant contrer dans le Golden Score pour s'incliner sur yuko.

Automne Pavia (-57 kg) a été battue en  huitièmes de finale. La Française, lauréate du tournoi de Paris-Bercy en février dernier, s'est  inclinée sur ippon devant la Russe Irina Zabludina. La championne du monde 2009 des -57 kg Morgane Ribout a été battue dès son entrée en lice. Ribout, exemptée de premier tour, s'est inclinée sur ippon face à la Britannique Gemma Howell au deuxième tour.

Au contraire de l'équipe de France, le Japon continue sa moisson de médailles. Coup sur coup, Misato Nakamura (-52kg), Riki Nakaya (-73kg) et Aiko Sato (-57kg) ont décroché trois titres. Et à cet or, il faut ajouter le bronze de Kaori Matsumoto (-57kg), et l'argent de la tenante du titre des -52kg, Yuka Nishida. La sélection nippone atteint donc la bagatelle de 5 titres mondiaux en deux journées.A Tokyo l'an dernier, les locaux avaient  emporté dix titres.

Réactions

Ugo Legrand (médaille de bronze en -73 kg): "Je la trouve magnifique (la médaille). C'est énorme. Deuxième participation à un championnat du monde et je ramène une médaille de bronze. Je ne peux absolument pas me plaindre. Je suis le plus heureux des hommes aujourd'hui. J'aurais pu être 5e. Après, la finale m'a échappé. Je n'ai pas été suffisamment bon. Je ne la méritais pas. Je mérite plus cette couleur aujourd'hui. J'ai pris conscience que je pouvais aller chercher des podiums mondiaux. Ca a été super difficile. Je vais peut-être changer de statut et ne plus être l'outsider".
Automne Pavia (battue en 8e de finales des -57 kg): "Je suis dégoûtée. C'est une fille forte (la Russe Zabludina), je le savais, on se connaît toutes les deux. Je ne sais pas ce qu'il s'est passé. C'est super dur. C'est frustrant. Ma préparation a vraiment été bonne, physiquement et mentalement j'étais prête. Je vais me remettre au travail. Je me dis que c'est une bonne claque pour mieux repartir".
Pénélope Bonna (battue au 3e tour des -52 kg): "Je me sens très mal. Je suis déçue. J'ai perdu... J'étais bien, je n'avais pas de pression. C'est ce qui me déçoit le plus. Elle (la Japonaise Nishida) était plus forte que les autres filles que j'ai prises avant. Je n'ai pas trouvé la solution tout de suite. Je me suis laissée avoir. Je ne peux pas sortir quelque chose de positif de cette compétition."
Benjamin Darbelet (battu en 8e de finale des  -73 kg): "C'étaient mes derniers Mondiaux. Je ferai une année juste pour me  faire plaisir. Si Ugo (Legrand, autre engagé en -73 kg) fait 5e, je peux  espérer pour les Jeux (2012). S'il est champion du monde, c'est mort pour moi.  Et s'il fait une médaille, ça reste très compliqué. On verra pour l'année  prochaine. C'est ma 5e fois en Championnats du monde (sans médaille). Ce n'est  pas normal. Je m'en veux énormément. Je n'aurai pas cette médaille qui me  manquait."

Résultats

FEMMES
Moins de 52 kilos
Or: Misato Nakamura (Jap) Argent: Yuka Nishida (Jap)
Bronze: Ana Carrascosa (Esp) et Andrea Chitu (Rou)

Moins de 57 kilos
Or: Aiko Sato (Jap)
Argent: Rafaela Silva (Bré)
Bronze: Corina Caprioriu (Rou) et Kaori Matsumoto (Jap)

HOMMES
Moins de 73 kilos
Or: Riki Nakaya (Jap
Argent: Dex Elmont (P-B)
Bronze: Navruz Jurakobilov (Ouz) et Ugo Legrand (Fra)