Le procès du judoka Loïc Korval renvoyé au mois d'octobre

Le procès du judoka Loïc Korval renvoyé au mois d'octobre

Publié le , modifié le

Le procès du champion d'Europe de judo Loïc Korval, accusé d'avoir renversé un motard de la police après une course-poursuite en mai 2013, a été renvoyé au 15 octobre prochain.

Il est reproché au judoka d'avoir délibérément heurté un policier à moto  dans la nuit du 16 au 17 mai 2013, ce que l'athlète de 26 ans a toujours contesté. Cette nuit-là, vers 02H00 du matin, deux policiers repèrent une voiture  circulant à vive allure sur le périphérique parisien, mais au lieu de s'arrêter  comme le lui ordonnent les agents de police, Loïc Korval, qui n'a plus de  points sur son permis, prend la fuite.
    D'après l'accusation, dans la course-poursuite qui s'engage, le judoka  percute l'une des motos, blessant légèrement l'un des policiers. Le deuxième policier fait alors feu en direction de la berline qui finit  par s'arrêter quelques centaines de mètres plus loin. Un impact d'un centimètre  sera découvert sur le pare-brise.

Longtemps indésirable en équipe de France, Loïc Korval avait dû repasser  par la deuxième division avant de remporter les championnats de France et  d'Europe dans la catégorie des moins de 66 kg. Il était en revanche reparti  sans médaille des championnats du monde en août 2014. Début mars, il a écopé de dix mois de suspension pour trois manquements à  ses obligations de localisation, une infraction au code mondial antidopage. Il  ne pourra donc pas défendre son titre européen en juin.

AFP