Français Mondiaux groupe 2011
Conclusion en apothéose pour les judokas tricolores à Bercy | AFP - Miguel Medina

La France reine des équipes

Publié le , modifié le

Grâce à quatre succès (Pavia, Emane, Decosse, Mathé) sur le Japon lors des cinq combats, l'équipe de France féminine est devenue championne du monde par équipes, à Bercy. Les hommes ont fait de même quelques minutes après, leur leader Teddy Riner apportant le dernier point contre le Brésil après ceux décrochés par Dragin (-66kg) et Legrand (-73kg).

Avec deux championnes du monde dans leurs rangs, les Françaises savaient posséder un avantage dans les catégories -63kg et -70kg. Le Japon se trouvait donc dans l'obligation, en finale, de décrocher les deux premiers points pour espérer jouer un mauvais coup aux Tricolores. Après la défaite de Gneto en -52kg, Automne Pavia a mis ces calculs par terre. En profitant de son allonge supérieure et en empêchant son adversaire de la mettre en difficulté, la jeune judokate a su conquérir le point précieux qui a fait pencher la balance du bon côté. Mais encore fallait-il que Gévrise Emane maintienne sa supériorité sur Yoshie Ueno, double championne du monde 2009 et 2010 à qui elle a volée son titre à Bercy trois jours avant. Dans ce remake de la finale des -63kg, Emane a fait preuve d'une véritable maîtrise tactique, attaquant toujours dans le bon timing au contraire de la Japonaise qui s'inclinait logiquement. Et derrière, Lucie Decosse a de nouveau éclaboussé de sa classe le POPB, pour une victoire et une nouvelle médaille d'or aux Championnats du monde. Les Bleues ont ainsi pris leur revanche sur la précédente édition, en 2008  à Tokyo où elles avaient été battues par les Japonaises. Ketty Mathe a ensuite remporté le combat pour l'honneur chez les lourdes contre Mika Sugimoto.

Chez les hommes, l'apothéose était prévue avec le dernier combat de Teddy Riner, le héros de ces Mondiaux, à l'issue de la finale contre le Brésil. Cela n'était pas fait, mais la victoire de Dimitri Dragin, remplaçant en individuel, a parfaitement lancé l'équipe dans la catégorie des moins de 66kg. Ugo Legrand, premier médaillé de ces Mondiaux pour la France, a apporté un précieux succès et Teddy Riner est allé chercher le dernier point, dans le Golden Score. Même très amoindri physiquement, il a tenu son rang, celui de leader, celui de héros national.

Réactions

Teddy Riner (champion du monde par équipes): "C'est l'apothéose. Qu'est-ce qu'on aurait pu espérer de mieux que de faire le titre avec les gars. Je suis très content parce qu'il y a une préparation qui a été très longue. Il n'y a pas meilleur scénario que celui où tout le monde repart avec une médaille et en plus si c'est un titre. On aurait gagné avant (mon combat en finale) tant mieux. Maintenant je savais que si je montais en finale, il fallait que je fasse mon job. J'ai réussi alors je suis content. J'ai toujours dit à l'équipe qu'ils pouvaient compter sur moi malgré ma blessure. Ils se sont bien dépouillés toute la matinée, je ne pouvais pas me "foirer". Je suis cuit ! Je n'ai qu'une envie, c'est de retrouver mon oreiller !"
Lucie Décosse (championne du monde par équipes): "Franchement ça fait plaisir mais je crois que c'est le championnat le plus long de ma vie ! Entre il y a deux jours et là, ça a été vraiment dur. J'étais un peu cuite mais j'ai été puiser dans mes ressources. On en a pas rêvé mais on savait que c'était possible. On l'a fait. Deux médailles d'or, une en individuelle et une par équipes, c'est génial. Je suis contente parce que ça me fera beaucoup de souvenirs. J'avais vécu la coupe du monde par équipes en 2006 ici. Là, gagner en individuel et après par équipes, c'est beau. On était chez nous, on savait que ça allait jouer en notre faveur. Je suis vraiment contente pour les filles et pour les mecs aussi. On a deux belles équipes de France et ça se finit bien. Des moments comme ça, un an avant les Jeux, ça va me servir, même pour la confiance. Là, je vais prendre 15 jours de repos total et après on a encore une rencontre France-Japon ici à Bercy pour solidarité avec le Japon."
Gévrise Emane (championne du monde par équipes): "On était toutes motivées, les unes derrière les autres. On savait que ça allait être difficile mais il fallait pas qu'on lâche. Etre championnes du monde chez nous pour aller faire la fête ensuite ! On s'est vraiment senti pousser par le public. J'étais très détendue, relâchée, le sourire. On profite plus du par équipes. On est plus à l'écoute des autres. On a prouvé, tant chez les filles que chez les garçons, qu'on était plus fort que le Japon. Mais ça reste une compétition parmi tant d'autres. On verra la prochaine."
Matthieu Bataille (champion du monde par équipes): "Je me suis transcendé en quarts et en demie. Le public a aussi beaucoup poussé. Je me suis arraché même si je n'étais pas favori sur le papier face à mes adversaires. Je me suis déchiré pour ramener les points pour la France. (sur le fait que ses coéquipiers l'ont porté en triomphe après la victoire finale) Cela m'a fait super plaisir. Après le premier combat perdu, je n'étais pas bien, les gars sont venus me remotiver en me disant que ce n'était pas grave et qu'ils me soutenaient. Ca fait plaisir d'être porté ainsi en triomphe dans Bercy."
Dimitri Dragin (champion du monde par équipes): "On m'a donné les Championnats du monde par équipes. Il fallait que je les prenne. En individuel, ça ne s'était pas super bien passé pour mes collègues. Il fallait que je montre que j'étais là et qu'il ne fallait pas qu'on m'oublie. Une journée comme celle là me fait du bien. Cela me permet d'avancer. Je vais tout faire pour prétendre à une place pour les Jeux."
Alain Schmitt (champion du monde par équipes): "La préparation a été très bonne. Je me suis vraiment donné pendant trois mois, j'ai pris conscience de plein de choses. Je savais que j'étais au moins à égalité avec les adversaires que j'ai rencontrés aujourd'hui."

Résultats

Epreuve par équipes
DAMES
Demi-finales:
France bat Chine 4 à 1
Japon bat Corée du Sud 5 à 0
Matches pour la 3e place:
Cuba bat Chine 3 à 2
Allemagne bat Corée du Sud 3 à 2
Finale:
France bat Japon 4 à 1
MESSIEURS
Demi-finales:
France bat Japon 3 à 2
Brésil bat Corée du Sud 3 à 2
Matches pour la 3e place:
Japon bat Géorgie 3 à 2
Corée du Sud bat Russie 4 à 1
Finale
France bat Brésil 3 à 2