Dix mois de suspension pour Loïc Korval

Dix mois de suspension pour Loïc Korval

Publié le , modifié le

Pour trois "no-show" (manquement aux obligations de localisation) en moins de 18 mois, le champion d'Europe de judo Loïc Korval a écopé ce jeudi de dix mois de suspension.

"La sanction est lourde", a regretté Jean-Claude Senaud, le DTN de la Fédération française de judo. "Quand on a 26 ans, les années sont plus longues que lorsqu'on a 20 ans. A un an des jeux Olympiques, c'est une peine importante". Selon le code mondial antidopage, trois no-show en moins de 18 mois peuvent être passibles de deux ans de suspension. 

La sélection aux Mondiaux remise en cause

La sanction court jusqu'au 21 août inclus : Korval, champion d'Europe l'an passé, ne pourra donc défendre son titre en juin prochain à Bakou. Sa sélection aux Mondiaux, fin août 2015, est également remise en cause. "C'est un problème administratif. Mais il n'est pas perdu, il est avec l'équipe de France", a assuré Senaud, qui estime que le judoka français était "très sain sportivement" et "sérieux à l'entraînement".

Gaétan Scherrer @GaetanScherrer