Audrey Tcheuméo
Audrey Tcheumeo | AFP - NATALIA KOLESNIKOVA

De l'argent et c'est tout pour aujourd'hui

Publié le , modifié le

Le judo français n'a décroché qu'une médaille d'argent lors de la 3e journée des championnats d'Europe samedi à Chelyabinsk (Russie). Audrey Tcheuméo, championne du monde et d'Europe en titre des moins de 78 kg, s'est fait surprendre en finale par la Hongroise Abigel Joo. Romain Buffet (-90 kg) est passé bien près du bronze mais a dû se contenter d'une 5e, alors que ce fut la déroute chez les hommes.

Finalement les jours se suivent et ne se ressemblent pas. Après deux titres européens vendredi (pour Gevrise Emane et Ugo Legrand) et une médaille de bronze (Clarisse Agbegnenou),  ajoutés à deux médailles de bronze jeudi, (Payet et Pavia), la journée de samedi a été celle des déceptions. Même pour Audrey Tcheuméo en dépit de sa médaille d'argent. Car elle avait indéniablement l'étiquette de favorite, de fait de son palmarès et de son statut, mais surtout après avoir tracé tranquillement sa route durant toute la journée, y compris en dominant aisément en demi-finale la Néerlandaise Marhinde Verkerk. Pourtant, la Française n'a pas su passer l'ultime marche, se faisant contrer par Abigel Joo, dans un combat qui semblait pourtant à sa main, et dans lequel elle avait le plus souvent engagé les mouvements.   

Même désillusion pour Romain Buffet, qui termine finalement 5e, battu pour la médaille de bronze par le Bélarus Andrei Kazusionak. Le géant français s'est incliné au golden score sur une dernière action  de son adversaire qui semblait pourtant au bord de la rupture. Mais plus encore que les conditions dans lesquelles cette médaille qui a lui a filé sous le nez, Buffet a surtout perdu mentalement dans le match précédent en demi-finale face au Géorgien Varlam Liparteliani (qui a ensuite remporté le titre). Tétanisé par l'enjeu, incapable de prendre l'initiative, le Français s'est  fait surprendre à à 2'30 du terme du combat. 
Ce résultat constitue toutefois un résultat encourageant pour lui dans la perspective d'une possible qualification pour les Jeux olympiques. D'autant qu'il fut le seul à émeerger dans l'hécatombe qui a frappé le clan français chez les garçons. Puisque hormis Buffet, aucun n'a franchi le seuil des éliminatoires.

Chez les filles, on est allé un petit peu plus loin mais Lucie Louette (-78 kg) et Anne-Sophie Mondière (+78 kg) ont été éliminées au 1er tour des repêchages.