Clarisse Agbegnenou suspendue un an avec sursis

Publié le , modifié le

La championne d'Europe de judo des -63 kg, Clarisse Agbegnenou, a été suspendue un an avec sursis vendredi par la commission de discipline de la Fédération française de judo pour son rôle dans une altercation avec une de ses partenaires de l'équipe de France, le 17 avril.

Priscilla Gneto, médaillée de bronze aux JO de Londres chez les -52 kg,  Madeleine Malonga, Fanny Estelle Posvite et Lindsay Tsang Sam Moi, toutes  membres également de l'équipe de France, ont elles été suspendues pour trois  mois avec sursis pour leur implication dans cette même altercation.

L'incident, un crêpage de chignon selon Jean-Claude Senaud, le directeur  technique national, a eu lieu quelques jours seulement avant les championnats  d'Europe de Budapest lors desquels Clarisse Agbegnenou a décroché l'or,  Priscilla Gneto étant elle sortie dès le premier tour.

L'altercation en question, entre les murs de l'Insep, à Vincennes, avait  opposé au départ Clarisse Agbegnenou à Anne Fatoumata M'Bairo, 3e des derniers  championnats de France chez les +78 kg. Les quatre autres judokates suspendues  avec sursis sont des amies de la nouvelle championne d'Europe, venues  l'accompagner dans ce qui n'était au départ qu'une discussion houleuse.

AFP